Gilgamesh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3838 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire Ancienne
Exposé: L’évolution du système monétaire athénien au V siècle
Introduction:
Au VI siècle Athènes est l’une des premières cités à faire battre sa monnaie. On pense que la monnaie a été crée pour remplacer les lingots métalliques qui assuraient les échanges .Le fait de battre une monnaie permettait de donner plus de valeur au métal et cela permettait d’unifier les poids, lestailles du métal en circulation et donc de limiter les opérations de vérifications. La monnaie était considérée comme un équivalent général accepté par tous qui illustrait l’autonomie, la puissance de la cité c’était un outil de propagande.
Beaucoup de chercheurs se sont intéressé à la monnaie pour tenter de comprendre l'organisation des échanges et son rôle dans la vie de la cité mais avant depouvoir émettre des hypothèses, il fallait développer les procédés d'analyse de la monnaie. C'est pourquoi on développé la Numismatique.
Pour savoir comment étudier une pièce, il faut s’intéresser aux détails de sa fabrication. Battre est d’abord une étape de métallurgie car c’est au cours de cette opération qu’on détermine la qualité et quantité de métaux utilisés soit le poids et l’aloi. Lemétal extrait de la mine doit d’abord être purifié de ses impuretés : il faut séparer la galène : le plomb argentifère de l’argent pur. Après son extraction, le minerai est concassé, broyé dans un mortier ou une meule et lavé dans une laverie pour que l’eau sépare les scories, pour que les roches plus légères les scories soient emportées par l’eau isolant ainsi le minerai. Il ne restait plus qu’àgriller la galène pour la séparer de l’argent et liquéfier ce dernier dans des coupelles pour récupérer le métal pur.

Il est obtenu sous forme de barres et de lingots métalliques .Pour réaliser de pièces différentes méthodes on commence comme d’abord travailler la barre qu’on découpe à la cisaille pour lui donner le poids idéal ou alors on chauffe simplement le métal pour le fondredans des moules adéquates. Après on vérifie le poids de la rondelle de métal obtenue métal obtenue qu’on appelle « flanc » et on la découpe si nécessaire. Les impressions sont faites au moyen de coins. Lors de l’opération, le coin de droit du dessous était encastré dans une enclume et celui du dessus le coin de revers était simplement frappé par le marteau .Le coin de revers en plus d’êtremobile recevait tout le poids du marteau alors que le coin de droit recevait un choc amorti par le flan et donc le coin de revers s’usait plus vite et il était changé fréquemment voir trois ou quatre fois pour un coin de droit.

La gravure du métal était laissée à un spécialiste. La fabrication se passait en trois phases: Ce processus se déroulait à chaud et pendant l'opération il n'était pasrare de devoir remplacer les coins de droit ou de revers qui s'usaient à force d'être utilisés. On cherche donc à analyser ses coins qui ont permis de battre une monnaie. C’est à partir de ces éléments qu’on est en mesure d’évaluer le nombre de monnaies réalisées. Alain Bresson établit de cette manière qu’entre le début du monnayage à la chouette, les Athéniens frappaient environ 470 talents soit2 820 000 drachmes sous forme de drachmes, didrachmes et décadrachmes.
Comment assiste- on à la transformation du système monétaire athénien au V siècle ?
I°) Origine et création des premières monnaies à l’époque archaïque
L’apparition de la monnaie est quelque chose de très progressif et on s’interroge encore sur les causes de son invention. Il existe beaucoup d’hypothèses.
A°) les raisonspossibles de l'utilisation de la monnaie
-pour faciliter de la comptabilité de la cité, pas forcément car la cité parvenait à s’organiser sans -l’enrichissement : la valeur attribuée au métal frappé permet à l’émetteur de toucher des bénéfices sur sa production. - le paiement des taxes mieux contrôlé grâce à la monnaie .La meilleure hypothèse serait celle du commerce : la monnaie aurait permis...
tracking img