Giono

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 63 (15563 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un roi sans divertissement au programme des lycées ? Félicitons-nous de ce choix : c’est assurément un beau roman, un grand roman, accessible aux lycéens d’aujourd’hui malgré ses difficultés apparentes. Et s’il peut paraître « difficile », ses difficultés mêmes sont en mesure de servir efficacement une pédagogie de la lecture active.

On peut cependant être surpris de voir ce roman classé parmiles « œuvres contemporaines françaises ». Comment considérer comme « contemporain » un roman paru en 1947, il y a plus d’un demi-siècle ? La littérature contemporaine, selon l’acception la plus courante, se limite à celle de ces vingt dernières années. Quand on réfléchit à la périodisation de l’histoire de la littérature au XXe siècle, en effet, on repère généralement une césure dans les années80. L’œuvre de Giono, mort en 1970, se situe bien avant ce tournant.

Les textes officiels donnent cependant quelques éléments d’explication : « Le programme de la classe terminale indique, dans les finalités assignées à cette classe, une approche de "l’immédiat contemporain" : aussi, pour la France, s’accordera-t-on à considérer notamment les œuvres publiées à partir des années 1980 ; mais pourles productions étrangères et certaines œuvres françaises, le temps nécessaire à leur diffusion et à leur reconnaissance impose une chronologie plus large. »

Le choix d’Un roi correspondrait donc à ce dernier cas, envisagé pour « certaines œuvres », celui d’une diffusion différée, d’une réception décalée. Ce roman de Giono serait notre « contemporain » parce qu’il n’aurait pas trouvé, en sontemps, la « reconnaissance » qu’il méritait. Peut-être serions-nous mieux placés, aujourd’hui, pour apprécier sa modernité parce que ses contemporains, précisément, ont pu la manquer. Il faut donc prendre au sérieux l’affichage des textes officiels. Admettons qu’Un roi appartient à notre littérature contemporaine en raison du temps qui a été nécessaire à sa reconnaissance : qu’est-ce à dire ?Cela nous impose d’abord de réfléchir au contexte de sa publication pour comprendre pourquoi cette « chronique » n’a pas rencontré chez ses contemporains un accueil favorable : trop « moderne » ou pas assez « moderne » — comment la situer en son temps ?

Il faudra alors nous tourner vers l’histoire que nous raconte ce roman, et nous demander en quoi elle échappe à son temps — pour mieux nousatteindre aujourd’hui : la dimension mythique et tragique de la fiction, parce qu’elle n’est pas ancrée dans la « situation » de l’après-guerre comme pouvait l’être, par exemple, la thématique des Chemins de la liberté de Sartre, a peut-être justement, pour cette raison, plus de chances de rejoindre nos préoccupations actuelles.

Enfin, libérés des images que les contemporains de Giono projetaient surson œuvre avant même de la lire en 1945-1950, plus sensibles aujourd’hui aux jeux formels de l’écriture après le Nouveau Roman et l’OuLiPo, les lecteurs de notre temps apprécient dans la narration d’Un roi sans divertissement un pouvoir d’innovation et un sens du jeu — une forme divertissante — qui seraient presque « post-modernes » sans la gravité tragique qui les sous-tend. Par ces jeux de lanarration, déroutants pour le lecteur de 1950, Un roi peut être bel et bien reconnu comme une œuvre contemporaine par le lecteur des années 2000.

*

1. La « chronique » en son temps

Pour comprendre en quoi Un roi sans divertissement est un roman d’un « nouveau genre » en 1947, il faut le situer dans la trajectoire de Giono, puis dans le paysage du genre romanesque en ce milieu du XXesiècle, enfin par rapport à sa genèse, à sa dynamique productrice.

• Un roi sans divertissement dans la trajectoire de Giono

Avec Un roi, publié en 1947, Giono renaît au roman après dix ans d’interruption. Le dernier roman achevé et publié, Batailles dans la montagne, date de 1937. Pendant ces dix ans, Giono n’a pas achevé un seul roman. Un roi représente donc un nouveau départ, une nouvelle «...
tracking img