Giono

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2347 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de Jean Giono
1895 Jean Giono est né à Manosque le 30 mars, au cœur de cette Provence, dans laquelle s'ancrera son œuvre. Il est d'origine italienne par son père et d'origine provençale par sa mère. Sa famille est modeste. Son père, Jean-Antoine Giono, est un cordonnier à la fois humain et idéaliste. Sa mère, Pauline Pourcin, est repasseuse . Elle gère avec la même énergie son atelierde repassage et le budget de la famille.
On retrouvera dans l'œuvre de Giono les figures du père et du grand père paternel : Il évoquera son père dans Jean Le Bleu, tandis que l'épopée d'Angelo, dans le Hussard sur le toit, librement inspirée des récits qu'en a fait son père, est un hommage à ce grand-père admiré et respecté.
1900 De 1900 à 1910, Jean Giono suit ses études à Manosque
1911Jean Giono doit quitter le lycée, en seconde, pour travailler et ainsi aider financièrement ses parents. Il devient employé de banque à Manosque. Il y restera, hormis la période de la première guerre mondiale, jusqu'en 1929.
Le jeune Jean Giono lit beaucoup, particulièrement les livres très "économiques" de la collection Classique Garnier. Il se passionne pour les auteurs grecs, notamment Virgileet Homère.
1914 Il a 19 ans et est élève-aspirant à Montségur dans la Drôme. Fin 1914, il est mobilisé.
1916 Jean Giono participe aux batailles de Verdun et du Chemin des Dames. Il sera légèrement gazé aux yeux. Son meilleur ami ainsi que beaucoup de ses camarades sont tués. Cette expérience de la première guerre mondiale le traumatise. Il reste marqué par l'horreur de la guerre, les massacres,la barbarie et sera un pacifiste convaincu. Il évoquera cette cruelle épreuve dans Le Grand Troupeau et dans plusieurs écrits pacifistes des années 30.
1919 De retour de la guerre, il retourne à Manosque et reprend son emploi à la banque.
1920 Mort de son père en avril
En juin Jean Giono épouse Elise Maurin.
1923 Durant les années vingt, Giono écrit beaucoup . En 1923, il travaille à unroman, Angélique, qui se situe à l'époque médiévale . Ce roman reste inachevé
1924 Giono commence à publier des poèmes en prose dans la revue marseillaise La Criée.
Il publie, grâce à son ami Lucien Jacques, Accompagnés de la flûte, un recueil de poèmes, aux Cahiers de l'artisan.
Il fait paraître également plusieurs textes dans plusieurs revues : Les Larmes de Byblis, Le Voyageur immobile...1926 Naissance, en octobre, d'Aline Giono
1927 Giono termine Naissance de l'Odyssée, un roman qui revisite le mythe grec avec une certaine impertinence. Giono y évoque un Ulysse craintif et volage, qui a inventé l'Odyssée pour dissimuler un beau mensonge : l'occasion pour l'auteur d'évoquer la misanthropie et les vertus du retour à la terre. Giono y donne aussi sa vision du rôle de la littérature,qui serait selon lui, un joli mensonge. Naissance de l'Odyssée est refusé par Grasset et ne sera publié qu'en 1930, après Colline.
1929 Publication en mars de Colline chez Grasset. Ce livre connaît un grand succès tant chez le public que chez les critiques. André Gide salue ce livre avec enthousiasme et rend visite à Giono à Manosque.
Encouragé par Gide et Paulhan, Giono va composer deux autresromans ( Un de Beaumugnes et Regain) qui formeront avec Colline la Trilogie de Pan .
Publication en Août de : Un de Beaumugnes. Ce deuxième volet de la Trilogie de Pan connaît également un beau succès. Avec ce roman, Giono instaure la technique de la narration à la première personne par un témoin de l'action.
Giono abandonne son emploi à la banque et décide de ne se consacrer qu'à l'écriture.Il achète la maison du Paraïs, une petite maison qu'il arrangera au cours des ans et qu'il habitera jusqu'à sa mort.
1930 Publication de Regain , un roman dont l'histoire se déroule à Aubignane, un village des Basses-Alpes abandonné par ses habitants et qui va revivre grâce à Panturle, un colosse sauvage et à la vieille Mamèche , une veuve qui a perdu son fils. Grâce à cette vieille dame,...
tracking img