Giono

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4028 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean Giono

PRESENTATION
Les provences de Jean Giono

Quelques clés pour pénétrer une œuvre foisonnante, lyrique et poétique, dont les pistes ont été brouillées à loisir par un magicien du verbe éperdu de sensations.
En cheminant dans le dédale des collines arides, des vallées fertiles, des champs d’oliviers, dans la confusion d’un siècle brutalisé par l’histoire, on découvre une Provencequi, loin de la réduction régionaliste, est partie intégrante du vaste univers méditerranéen, toujours rattachée par mille liens au monde antique, celui de Virgile et celui d’Homère.

Comme Janus, la Provence a deux visages : celui, âpre et nu des hauts plateaux balayés par le vent, terre de grande solitude qui invite aux élans spirituels ; et celui des plaines aux moissons riches, aux vergersbien irrigués, où le cycle des saisons entraîne autour des villages de pierres rousses, des labeurs ancestraux, grandes fêtes et petits drames.

BIOGRAPHIE

Naissance et origines

Jean Giono est né à Manosque le 30 mars 1895. D’origine provençale par sa mère, il revendique les racines rêvées, enjolivées de la lignée paternelle italienne. Prestige de l’idéal des Carbonari, poursuite de laliberté jusqu’aux franges de l’anarchisme, ivresse des grands chemins et exaltation du compagnonnage : le fil conducteur de toute l’œuvre, de la vie même de Jean Giono, se trouve dans la fidélité aux convictions qui furent celles de ses père et grand-père.

L’enfance de Jean Le Bleu

Une enfance sage, une famille unie et aimante, des parents de condition modeste (père cordonnier, mère lingère)qui donnent à leur fils unique une éducation soignée, le respect des traditions, le sens du devoir, le plaisir du travail bien fait, et, par-dessus tout, une grande indépendance d’esprit.
C’est un univers rural toujours inscrit dans le XIXe siècle que Jean Giono décrit dans Jean le Bleu 1932, “...l’ère heureuse du pré-machinisme ” dira-t-il plus tard.
Quitter le collège précocement n’interromptnullement son dialogue avec les auteurs classiques, Virgile et Homère surtout...
Jean Giono demeurera sa vie durant un lecteur boulimique.

Rupture et douleurs
1914 - 1919

La Grande Guerre représente pour Jean Giono un profond traumatisme, qui fondera le pacifisme virulent, engagé, sans nuances, du rescapé de Verdun.
C’est la prise de conscience du mal qui hantera toute l’œuvre, y comprisles plus lumineux des récits.
Une fresque terrifiante publiée en 1931, Le Grand Troupeau, en porte témoignage, tout comme la nouvelle Ivan Ivanovitch Kossiakoff, souvenir personnel de l’auteur, qu’il évoquera toujours avec émotion.

Vie privée

Le solitaire, épris de liberté, le poète ivre de mots, aussi éloigné qu’on peut l’être des réalités de ce monde, fonde une famille.
Sa vie durant ilsera bon époux, père attentif, fils exemplaire, et jamais ne s’évadera du cocon douillet des plaisirs domestiques.
Ce n’est que la première des grandes contradictions gioniennes : refusant le régionalisme, l’esprit de clocher, chantre de l’Odyssée, du grand large (Moby Dick), de l’aventure et des cavalcades, il ne s’absentera que brièvement de Manosque sans pourtant s’y intégrer et se contenterad’arpenter la Haute-Provence d’un pas de promeneur enveloppé de sa cape de berger.

Débuts littéraires et premiers succès...

Ses premières œuvres sont des poèmes à la préciosité
surannée ( Accompagnés de la flûte... 1924), des récits mythologiques au lyrisme exubérant (Naissance de l’Odyssée 1925).
Jean Giono, inlassablement, fait ses gammes, tout en assurant la subsistance de sa famille :il exerce le métier, peu contraignant, d’agent bancaire.
Puis soudain, avec La Trilogie de Pan – Colline 1928, Un de Baumugnes 1929, Regain 1930 –, il crée un genre iné-dit, une épopée rustique mêlant magie, forces occultes et réalisme quotidien dans une effusion sensuelle et païenne sur fond de tragédie grecque.
Le succès est immédiat. “ Un Virgile en prose vient de naître en Provence ! ” se...
tracking img