Giraudoux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1581 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
C'est un conte du romantique allemand La Motte-Fouqué (1777-1843) qui inspira Ondine à Jean Giraudoux. Le thème de la nixe qui cherche à s'incarner dans l'humain est un topos du conte merveilleux (on le retrouve dans le mythe celtique de Mélusine). Mais alors que, dans ces traditions, l'ondine souhaite gagner dans cette forme humaine un supplément d'âme ou assume une vieille malédiction,l'héroïne de Giraudoux y perd par amour ses attributs surnaturels. Le dramaturge a trouvé là une occasion de représenter les rapports impossibles de l'homme et de la femme, dans une féerie théâtrale où la fantaisie se mêle à la rigueur de la tragédie classique.





ACTE I



Synopsis : [Une cabane de pêcheurs. Orage au dehors.]
Alors que le vieux pêcheur Auguste et sa femme Eugénies'inquiètent de ce qu'Ondine ne soit pas de retour dans leur cabane (scène 1), survient Hans von Wittenstein zu Wittenstein qui, bavard, évoque son métier de chevalier errant et son futur mariage avec Bertha (scène 2). Ondine apparaît alors, jette par la fenêtre la truite au bleu dont il s'apprêtait à se régaler et s'enfuit (scène 3). Auguste et Eugénie se confondent en excuses et vont quérir du jambon(scène 4). Réapparue, Ondine déclare son amour à Hans et vainc magiquement sa résistance (scène 5). De retour, les parents mettent la conversation sur Bertha, ce qui provoque la fureur d'Ondine qui, une nouvelle fois, quitte la scène en maudissant les mensonges humains (scène 6). Les parents révèlent alors au chevalier la vraie nature d'Ondine et les grandes forces qui sont autour d'elle. Malgréles avertissements d'Auguste, Hans affirme son intention de l'épouser (scène 7). Resté seul, le chevalier est charmé par les chants de plusieurs nixes, qu'Ondine a bien du mal à faire taire (scène 8). A l'issue d'une scène où Hans et Ondine échangent leurs promesses, le Roi des Ondins prévient celle-ci : "Tu acceptes le pacte s'il te trompe, honte du lac !" (scène 9).



MERVEILLEUX ETPROSAÏSME :

Dans la tradition du conte de fées, Giraudoux nous entraîne dans un univers qui a sa cohérence interne, où nulle rupture ne vient contrarier les modes de comportements des personnages. Auguste et Eugénie ont beau se plaire à rappeler les manifestations de la magie d'Ondine en les distanciant de leur mode de connaissance, ils les ont néanmoins intégrées à des pratiques devenuescourantes. Le chevalier lui-même, tout ordinaire et prosaïque qu'il soit, accepte dans ses représentations la magie qui l'ensorcelle. La pièce de Giraudoux s'inscrit donc dans un genre théâtral particulier, peu courant au XX° siècle, mais évidemment attaché à ces féeries dont était, par exemple, friand le XVII°.
La féerie tient d'abord à ce qu'on nous dit d'Ondine, de son origine obscure et de lasouveraineté qu'elle manifeste parmi les eaux. Elle est aussi directement présente sur la scène par les voix mystérieuses qui viennent du royaume des Ondins et qui jouent un rôle fondamental dans l'enjeu dramatique. Giraudoux ne cherche pas à rajeunir les stéréotypes qui font la loi du genre (ainsi du mystère qui plane sur la naissance d'Ondine) : ils permettent au spectateur d'entrer lui-même deplain-pied dans un univers familier malgré son étrangeté.

L'originalité de Giraudoux tiendrait plutôt à ce mélange constant qu'il crée entre la féerie et le prosaïsme. Ainsi Auguste et Eugénie sont d'humbles pêcheurs, mais on peut être attentif au prénom d'Auguste qui signale une véritable royauté : de fait, le personnage prend une dimension plus poétique par sa curiosité pour la paillette dansl'œil de Violante, sa capacité à comprendre les véritables enjeux et son registre de langue. La figure la plus prosaïque est bien, au contraire, celle de Hans : sa lourdeur quotidienne est même soulignée par Ondine ("Tiens, il sort de son jambon, celui-là!"). Il semble en effet plus à son aise dans l'odeur des cuisines (la truite au bleu, le jambon) que parmi les murmures de la forêt....
tracking img