Glisse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Le ski existe maintenant depuis des milliers d’années. Auparavant il était utilisé uniquement comme moyen de transport dans les pays du Nord. Puis peu à peu le ski a évolué pour convenir à l’apparition d’un nouveau loisir. Le ski connu son principal essor à la fin du XIX°S où depuis il n’a cessé d’évoluer autant dans la pratique que dans l’équipement. Il y a 5 milles an les skisn’était que de simples armatures de cuir (une paire a été retrouvé dans des marécages en Norvège) pour devenir de nos jours des structures compliqués fabriqués à base de composite complexe, d’un noyau de bois ou de carbones auquel on ajoute une semelle synthétique étudié pour et d’autres équipements tous plus diverses les unes que les autres. On peut considérer que des skis sont de véritablesprouesses technologiques.
Peu à peu de nouvelles institutions ont vu le jour, suite à l’attraction planétaire qu’à généré le ski durant le XIX° et XX° siècles, tel que la FIS ou la FFS (toutes les deux créées en 1924) occasionnant la création de nouvelles compétitions, majeurs, tel que les premiers jeux olympiques d’hiver à Chamonix (même année).
Aujourd’hui, nous sommes plus de 5 millions deFrançais à pratiquer le ski occasionnellement ou fréquemment. Mais dans ce lot de skieurs, moins de 2 pratiquants sur 10 connaissent réellement le phénomène qui nous permet de skier. Il est pourtant essentiel de connaitre ce qui se passe sous nos skis pour améliorer notre glisse si nous recherchons de la performance ou simplement de meilleurs sensations.

I. Pellicule d’eau

Contrairement à ce quel‘on pourrait croire, ce n'est pas sur la neige que les skis glissent mais sur une fine pellicule d'eau: en avançant la semelle fait fondre la surface de la neige par frottement et par pression.
EXPERIENCE PLAN INCLINE SEC ET MOUILLE
La neige entre alors en fusion et donne naissance à un film d'eau. Sans ce film d'eau de quelques microns, les cristaux de neige arrêteraient les skis. Pourformer la bonne quantité d'eau, il faut que ce film ne soit pas continu, car s'il l'est, cela produit trop d'eau et engendre un phénomène de ventouse. Au contraire il faut que ce film ait l'aspect de microgouttelettes, sur lesquelles le ski va rouler. Pour se faire, une semelle de ski normale, fartée ou non et lissée, présente des aspérités de 5 à 10 mm de haut. Cela facilite l’emprisonnement d’air etempêche un film d’eau ininterrompu.
Suivant la température et l'humidité de la neige la glisse varie, si la neige est trop froide ou trop mouillée le ski glisse très mal. Il est impossible de déterminer une épaisseur idéal et exact du film d’eau qui se crée sous le ski car trop de paramètres rentre en compte dans sa création. Déjà celle-ci dépend du ski, de sa taille et de sa largeur, un skide freeride (plus large et long pour pouvoir « déjauger » en poudreuse) créera une pellicule plus grosse car sa spatule est plus large et la pression exercée sur le ski sera plus dispersée. La cambre du ski et sa flexibilité rentrent aussi en compte car le ski sera plus ou moins en contact avec la neige par exemple. Le skieur est aussi un paramètre car en fonction de sa masse (et donc de son poids)ou encore de sa position la force exercée sur le ski ne sera pas la même et ne sera pas non plus porté sur un endroit déterminé et identique pour tous.
Cependant on peut dire que une pellicule d’eau idéal et ce quel que soit le skieur a une épaisseur d’environ 6 à 7 mm. C’est à une épaisseur alentour de celle-ci que le glissement pourra au mieux s’effectuer et que le ski avancera donc aumieux.
D’autre part, une semelle de ski normale, fartée ou non et lissée, présente des aspérités de 5 à 10 mm de haut. Cela facilite l’emprisonnement d’air et empêche un film d’eau ininterrompu.
De manière générale, pour le fartage, la friction est regroupée en trois catégories :

Friction sur neige mouillé :
Avec de la neige mouillée, lorsque la température de l’air est au-dessus du point...
tracking img