Globalisation de la richesse et de la pauvreté

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3365 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Problèmes économiques contemporains

Ch1. Globalisation de la richesse et de la pauvreté.
I. Un contexte économique international déstabilisé.

A. Récession, reprises et crise dans les pays industrialisés.
Quelques définitions :
* Récession : phase du cycle économique caractérisée par une baisse de l’activité économique.
* Globalisation : émergence au renforcementd’acteurs, de marchés et de régulations à l’échelle mondiale.
Au cours des trois dernières décennies, le monde industrialisé a été traversé par un ensemble de récessions et reprises économiques, avant d’affronter une nouvelle crise économique.
1. Les caractéristiques majeures de la période 1975-2000 :

* Deux récessions majeures entre 1974 et 1983 (en 1974-75 & 1980-83).
* Au cours de laseconde partie des années 1980, il y un nouveau dynamisme économique sous l’impulsion de la croissance de l’investissement privé, le développement du commerce international et les politiques budgétaires expansionnistes (hausse investissement et productivité => croissance du PIB). Le chômage est alors nettement inférieur, l’inflation quasi maitrisée.
* En 1990 et au début 1991 :ralentissement du rythme de la croissance économique dans les pays industrialisé (politique monétaire restrictive suite à une légère reprise de l’inflation, plein emploi relatif des capacités de production, déclenchement de la Guerre du Golfe de 1990 induisant un climat d’incertitude aux niveaux de la consommation et de l’investissement, besoins financiers importants pour la réunification de l’Allemagne etla reconstruction du Golfe, contribuant au maintien de taux d’intérêt élevés).
* La période 1994-1997 : environnement économique plus stable.
* A la fin des années 1990 : la situation des pays industrialisés exhibait une croissance économique rapide, accélération de la production industrielle mondiale.

2. Les caractéristiques de la première décennie des années 2000 conduisent àprésenter plusieurs observations :
* Premièrement, la situation relative à la croissance économique globale met en évidence l’émergence d’une profonde crise économique :
* A cours de la première décennie, une contraction de l’activité économique et une reprise se succèdent (forte réduction de la croissance économique en 2001 dans les pays industrialisés comme dans les pays en développement ;puis une reprise mondiale avec une nouvelle dynamique dans les marchés clés = augmentation des prix des matières premières non énergétiques, des métaux, le commerce mondial est très influencé par le cycle de l’investissement favorisé par la baisse des taux d’intérêt).
* Avènement d’une profonde crise économique, qui fut déclenchée en 2008 (rythme de la croissance économique réduit amorcéen 2007), engendra une crise mondiale de l’économie : augmentation chômage et pauvreté.
* La crise financière a provoqué une forte baisse de l’investissement et de la création de richesse.
* La rapide croissance de l’épargne de précaution a été à l’origine d’une importante chute de des investissements internationaux, de la production, du commerce et du PIB.
* Cetteconjoncture internationale a accéléré la baisse des prix des matières premières.
* Des politiques ont été rapidement mis en œuvre qui, en évitant une défaillance encore plus profondes des institutions financières , ont permis d’éviter une défaillance encore plus profonde de la production : l’idée est d’élaborer un nouvel ordre permettant une meilleure régulation, et incarné par un nouvelorgane de régulation, le Financial Stability Board (Comité de stabilité financière), mais ces politiques ont un coût : les équilibres budgétaires se détériorent, de plus, à long terme, l’augmentation de l’endettement dans les pays industrialisés contribuerait à rehausser le coût des emprunts et donc à favoriser un effet d’éviction sur les emprunteurs des secteurs publics et privés des pays en...
tracking img