Globalisation financiere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 86 (21294 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Macroéconomie financière

Objet : Exposé de macro

Chapitre 1 : La globalisation financière (GF)

La globalisation financière peut être définie comme « un processus d’interconnections des marchés de capitaux (MC) au niveau national et international conduisant à l’émergence d’un marché unifié de l’argent à l’échelle planétaire » de PLIHON.

La globalisation financière est une desprincipales dimensions du processus de mondialisation et d’interpénétration croissante des économies nationales.
La globalisation financière a été permise à la fin des années 1970 par un retour en force de la doctrine libérale. Pendant les Trente Glorieuses, l’économie et la finance sont organisées sur des bases nationales et elles sont marquées par un interventionnisme important des états.
La criseéconomique qui frappe les pays industrialisés dans les années 1970 (stagflation) conduira au retour en force des thèses libérales. Les milieux financiers et industriels voient leurs richesses diminuer sous l’effet de la baisse des profits et sous l’effet de l’inflation. Ils vont alors faire pression sur les gouvernements pour qu’ils libéralisent et pour qu’ils déréglementent les activités économiqueset financières.

Au début des années 1980, on voit apparaître la « révolution conservatrice » avec deux figures emblématiques : Ronald REAGAN et Margaret THATCHER. Cette révolution conservatrice considère trois choses :
- Les Etats ne peuvent pas gérer efficacement l’économie.
- Seul un marché financier libéralisé peut relancer la croissance.
- Le développement des marchés decapitaux doit permettre d’accroître l’efficacité de l’appareil productif.

Cette doctrine, qualifiée de néolibérale, prône la libéralisation (et la déréglementation) et elle condamne l’Etat providence. L’émergence de cette doctrine a été permise par trois facteurs :
- La crise économique qui dure (1973-1992) marque l’échec du modèle économique de l’époque et de l’Etat providence.
-L’effondrement du syndicalisme en tant que force d’opposition organisée.
- L’effondrement du marxisme avec la chute du mur de Berlin.

A partir de là, la porte est ouverte au libéralisme. Cette doctrine néolibérale va servir de fondement au consensus de Washington (table de lois édicté par le G7). Le consensus de Washington pose que l’amélioration du bien-être des populations passe par l’ouverturedes frontières, la libéralisation du commerce et de la finance, la déréglementation et la privatisation, discipline budgétaire des Etats (baisse des impôts, dépenses publiques) et ouverture totale des économies aux mouvements internationaux de capitaux.

CF. POLYCOPIE Le consensus de Washington

Dès la fin des années 1970, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne s’engagent dans des politiques delibéralisation et de déréglementation. Ils seront rapidement suivis par les autres pays industrialisés.

En France, le mouvement de libéralisation sera un peu plus tardif car la gauche arrive au pouvoir en 1981 avec un programme de nationalisation. Sont nationalisés les 36 plus grands banques (plus de 1milliards de francs de dépôts), Suez et Paribas, cinq grands groupes industriels : la CGE(Alcatel), Rhône-Poulain (Rhodia), Thomson, Saint-Gobain, Péchinet. Après ces nationalisations, le secteur public représente 23% du PIB. Cela représente plus de 3000 entreprises qui emploie près de 10% de la population active.

A partir de 1986, le mouvement va s’inverser et on assiste à un désengagement de l’Etat dans la plupart des secteurs qui sont sous son contrôle. Le mouvement de privatisationdémarre en 1986 et elles n’ont pas cessées en France depuis.

Globalement, au niveau international, le mouvement de libéralisation et de déréglementation c’est fin des années 1970 et début des années 1980. Il concerne surtout le marché du travail et les secteurs bancaire et financier dans un contexte de forte inflation à la suite de deux chocs pétroliers.

• 1979 :On assiste à un...
tracking img