Godot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1805 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nous sommes dans la deuxième phase du premier acte. Un curieux couple qui provoque la peur de Vladimir et d’Estragon vient d’arriver, Pozzo munit d’un fouet, Lucky chargé de bagages. Tout concourt à faire de ces deux individus des personnages grotesques : leurs noms, leurs fonctions symboliquement exprimées (le fouet, la laisse), la maîtrise du discours de Pozzo, les silences ou prises de parolessoumises et mécaniques de Lucky.
Encadré par une conversation générale, le passage comporte essentiellement un long discours de Pozzo, à grands renforts de gestes qui soulignent la théâtralité emphatique* du numéro d’acteur. Son auditoire semble composé d’admirateurs polis qui retombent vite dans une morne indifférence.
Dans un premier temps, nous nous intéresserons à la parodie du jeu d’acteurpuis nous étudierons la critique du langage dans le discours de Pozzo et les réactions finales de son auditoire. Enfin nous nous intéresserons au sens et à l’interprétation symbolique du discours de Pozzo.

I. Parodie du jeu d’acteur.

Le personnage de Pozzo mimant l’acteur et les réactions de Vladimir et d’Estragon singeant le public nous situent d’emblée dans la caricature. Pozzo veutcapter l’attention du public (cf. didascalies : gestes, voix...) et vérifie coquettement la réussite de sa... performance.

1) Les éléments caractéristiques du jeu de l’acteur et de sa relation avec le public.

- Pozzo, acteur souverain*, veut capter le public.
*il monopolise l’attention : emploi d’injonctions “soyez donc un peu plus attentifs” (ton professoral, presque didactique), “regardez”,“veux-tu regarder” (progression dans l’agressivité : de l’invitation... à l’injure).
*il emploie le pronom personnel “nous”, peut-être pour aboutir à l’identification spectateur-acteur, et les didascalies (“Regarde le ciel... Tous regardent sauf Lucky [...] Pozo s’en apercevant, tire sur la corde”) montrent que le public mime l’acteur, victime de l’illusion réaliste.

- Pozzo recherche les effetsthéâtraux.
*il module sa voix (cf. didascalies : “chantante”, “voix prosaïque*”, “ton lyrique”, “le ton baisse”, “le ton s’élève”) ® mouvement par vagues, montant descendant, avec soudaines ruptures.
*il gesticule (cf. didascalies : gestes presque redondants). L’indication “pause dramatique - large geste horizontal” met en évidence la complémentarité entre paroles et mouvements. Aussi : “le gestedes deux mains qui descendent par paliers”, en accord avec la gradation répétitive “perdre de son éclat, pâlir, pâlir, toujours un peu plus, toujours un peu plus”).

- Pozzo découpe son discours en plusieurs phases.
*démarrage : jusqu’à “(un temps)” : phrases brèves, interrogatives, minimales, incomplètes : Pozzo recherche la parole... encore morcelée, laconique, banale ou vague (“pâle /lumineux / à cette heure de la journée / dans ces latitudes”).
*crescendo et decrescendo (jusqu’à “Silence”). Pozzo hésite d’abord sur le ton à adopter, comme s’il improvisait, puis l’inspiration venant, utilise une métaphore (“verser [...] des torrents de lumière”), utilise des épithètes descriptives (“rouge et blanches”) - poète -, une gradation (“pâlir”...), ménage un suspens (“pause dramatique”),culmine avec un effet - prétendument - saisissant : la rupture prosaïque : “Vlan ! Fini ! il ne bouge plus”, soulignée par redondance par le “Silence” qui suit.
*reprise et conclusion, comme si l’acteur ne pouvait en finir et se grisait de son jeu. Cependant, l’inspiration s’épuise : crescendo (“lève une main”) puis decrescendo (“l’inspiration le quitte”)...

- L’effet sur le public.
Après uneécoute attentive, les répliques de Vladimir et d’Estragon montrent de moins en moins d’enthousiasme pour finir dans l’indifférence. “Du moment qu’on est prévenus” et “On sait à quoi s’en tenir” laissent penser que les spectateurs ont appris quelque chose mais quoi ? Lucky s’endort.
Très vite, le public devient indifférent, passif. Pourtant Pozzo vient de délivrer un message qui peut être...
tracking img