Goffman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3586 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Stigmate
(résumé par chapitre)
Définition : stigmate = "situation de l'individu que quelque chose disqualifie et empêche pleinement d'être accepté par la société".
 
I. STIGMATE ET IDENTITE SOCIALE
Stigmate vient de stigma en grec qui signifie marque physique d'infamie. Les conceptualisations récentes sont assez éloignées de cette définition, et l'un des objets de ce livre est de recenserles différentes acceptions sociologiques de ce terme.
Lors de nos rencontres routinières, nous avons tendance à répartir les individus en catégories. Mais celles-ci ne sont pas données de prime abord, et lors d'une première entrevue avec un inconnu c'est plutôt l'identité sociale apparente qui structure nos interactions (une identité sociale d'abord virtuelle, puis réelle). Si une personne possèdeun attribut spécifique, on dit alors qu'elle possède un stigmate (discrédit). Le stigmate n'existe pas en soi, mais il naît de relations entre les attributs personnels et les stéréotypes. Lorsqu’une personne possède un stigmate, celle-ci est discréditable, puis discréditée une fois que celui-ci est révélé. Il existe trois types de stigmates:
• monstruosité du corps
• tares de caractère• caractéristiques tribales (au sens large)
Une discrimination se fait alors jour, construite autour d'une idéologie fabriquée du stigmate qui génère notre comportement (i.e., on lui prête un certain nombre de propriétés généralisables)
Ex: "Chez certains, il peut exister une hésitation à toucher ou à guider les aveugles, tandis que chez d'autres une constatation d'une privation de la vuepeut se généraliser pour former une perception globale d'inaptitude, si bien que ces personnes s'adressent aux aveugles en criant, comme s'ils étaient sourds, ou essayent de les soulever, comme s'ils étaient infirmes. Il est fréquent que, face aux aveugles, les gens présentent toute sorte de croyances ancrées dans le stéréotype. Ainsi, ils peuvent se croire jugés comme jamais auparavant car ilspensent que l'aveugle a accès à certains canaux d'information fermés pour les autres". Page 16.
Les normaux (c'est-à-dire les autres) appliquant et soutenant ces normes idéologiques, la notion "d'identité" d'un groupe de stigmatisés se généralise; un stigmatisé va utiliser cette identité pour exprimer des revendications sur le groupe qui lui convient.. Si ces revendications ne correspondent pas à sasituation, alors il ressentira un sentiment de honte et de mépris à l'égard de lui même (puisqu'il n'a plus de groupe de référence).
Il y a, derrière cette attitude, toute la problématique de l'acceptation de soi et de son stigmate. Goffman recense trois réactions possibles du stigmatisé:
• tentative de correction du stigmate (victimisation)
• tentative de maîtrise des domainesd'activité qui lui sont normalement interdits (supplice de l'apprentissage)
• se couper de la réalité (mépris)
Le stigmate peut également être utilisé pour obtenir des "petits profits" (justifier un insuccès, bénédiction d'une réussite, relativisation de son malheur). Dès lors, il y a, pour Goffman, une inversion du stigmate.
Ex: "Le fait que les gens normaux peuvent se promener, voire, entendre,ne signifie pas qu'ils voient ou qu'ils entendent réellement. Il arrive qu'ils soient très aveugles pour tout ce qui gâche leur bonheur, très sourds aux prières de ceux qui demandent un peu de bonté; quand je pense à eux, je ne me sens ni plus infirme ni plus handicapés qu'ils ne le sont". Page 22.
Le sujet principal du livre concerne les contacts mixtes, c'est-à-dire les rencontres entre lesnormaux et les anormaux.
Lors de ces contacts, le stigmatisé ne sait pas comment il va être accueilli, d'où la tendance à toujours se sentir en "représentation", contrôlant le plus sévèrement possible ce qui pourrait le "trahir" et cherchant à faire bonne impression. Du fait de son handicap, un geste banal va alors prendre pour les autres un aspect extraordinaire, et, à l'inverse, toute incongruité...
tracking img