Goffman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4149 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
GOFFMAN : LE SOCIOLOGUE DE L’INTERACTION

I/ Le parcours de Goffman : interaction entre vie et oeuvre originale
Goffman s’inscrit dans sa période, dans son temps : c’est le temps de l’école de Chicago, Mecque de la socio. 2 périodes :
> 1930-1940 : Red Field, George Mead, Robert Esrapark = vont produire une socio s’inspirant de Durkheim et Weber et vont développer la sociologie del’urbanisme, car années 30-40 est époque où Chicago explose
> école interactionniste : Goffman, Becker, Shtrawz

canadien, né à Manville en 1922. parents sont juifs ukrainiens, marchands venus s’installer au début du XXe siècle, pour fuir la crise qui s'abat sur l’URSS
Goffman va suivre les commentaires et prendre une intelligence de la discussion en vis à vis
va suivre études exemplaires : se destine àdes études de cinéma. Il commence à vouloir devenir producteur de films. Il décide de commencer des études de sociologie à Toronto en parallèle : y découvre Durkheim et Parnons. S’intéresse aussi à Weber ==> participe à cercle d’échange entre le milieu du cinéma et les sociologues.
se fait rapidement repérer par ses collègues et décide d’entrer à l’université de Chicago, qui s’intéresse à laville, à l’urbanisme et va s’intéresser à la vie de ses camarades d’étude : observe les détails.
1949, décide d’entamer une thèse de doctorat et part dans les îles Shetland, au nord de l’Ecosse. Il s’y fait passer pour un ingénieur pour avoir accès à la population locale. Il va travailler dans un pub, comme plongeur. Il a accès à une observation participante : danses, soirées billard = entre dans lavie même du village et sera invité aux mariages, enterrements, baptêmes. Consigne tout cela dans un journal, qui va représenter partie essentielle de sa vie de doctorat.
--> titre thèse de doctorat : Communication Conduct In An Island Community. Il soutient sa thèse à Paris et non à Chicago en 1953. En 54, il retourne aux USA et va à Washington où il ne cesse d’écrire.
1961 : Asiles ; 63 :Stigmates, 67 : Les Rites D’Interaction ; 69 : La Folie Dans La Place ; 71 : Les Relations En Publics ; 74 : Les Cadres De L’expérience ; 81 : élu Président de l’Association Américaine de Sociologie et y fait un discours : “L’ordre de l’interaction”
meurt en 1989
Goffman va vivre une interaction avec sa vie : il n’y a pas d’oeuvre sans vie, il y a interaction entre les deux. Boltanski : Goffman esttributaire de son origine : va développer habitus scentifique à partir d’un habitus de classe, cad que l’origine juive exclue et fait que Goffman va s’investir encore plus dans ses études pour obtenir un statut symbolique.
Collins : chez Goffman, il y a ces deux facettes présentes : facette populaire, proche de la base, qui mène des observations dans les lieux où les acteurs agissent, c’est unhomme qui vit et est dans son terrain ; facette de l’universitaire érudit, avec travail théorique très important (sciences humaines, philo, art, histoire, éco).

II/ La méthode de Goffman : la méthode interactionniste
dans intro à la présidence, répond à question “Quelle a été la préoccupation principale de votre travail universitaire ?”. Goffman répond : “promouvoir l’acceptation du domaine duface à face comme un domaine analytiquement viable, un domaine qui pourrait être dénommé, à défaut d’un nom plus heureux, l’ordre de l’interaction”
domaine du face à face = Goffman rejette le domaine du rapport (A supérieur à B), ce n’est pas la domination, tel que Marx et aussi Weber, qui intéresse Goffman, mais c’est la relation de face à face.
le domaine du face à face relève d’un ordrespécifique, cad un principe de commandement suprême qui engendre un type de relation entre les êtres humains. C’est un ordre particulier, qui ne relève pas de la même logique que celle de la domination. Pour le comprendre, il faut le saisir par une méthode.

A/ Les présupposés de la méthode
1/ L’observation en situation
il faut d’abord observer le “en train de se faire” : il faut regarder les...
tracking img