Gouvernance scolaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1718 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le plan

Introduction :

• I- Contexte de l’éducation et de la gouvernance

• 1- La gouvernance dans l’éducation
• 2- Le contexte régional de l’éducation
• 3- Les questions de corruption dans l’éducation

• II- Contexte des pays

• 1- conditions politiques et socio-économiques
• 2- l’enseignement primaire
• 3- L’architecture de développement• 4- La lutte contre la corruption

• III- Résultats de l’enquête

• 1- Ressources de l’enseignement primaire
• 2- Accès à l’information
• 3- Participation
• 4- Redevabilité
• 5- Pratiques de corruption

• IV- Conclusions et recommandations

• 1- Clarifier les rôles et responsabilités des différents intervenants nationaux, régionaux et locaux
•2- Renforcer la gestion comptable et le cadre juridique autour des budgets de l’école
• 3- Cadres de responsabilité à l’échelle locale
• 4- Renforcement de l’autonomie et engagement des différents intervenants

Conclusion
Introduction :

Africa Education Watch est un programme qui tire sa raison d’être d’une observation : malgré les ressources accrues dépensées pourl’enseignement primaire dans les sept pays participants (le Ghana, Madagascar, le Maroc, le Niger, l’Ouganda, le Sénégal et la Sierra Leone), ainsi que l’augmentation récente du nombre d’inscriptions scolaires, les résultats en termes éducatifs demeurent faibles, mettant en péril l’atteinte des objectifs du programme Éducation pour tous.
Les réformes de décentralisation de la fin des années 90 se sontconcentrées sur deux domaines : des changements structurels visant à rapprocher les services publics de « l’usager » et à permettre aux intervenants locaux de s’impliquer davantage dans la gestion de l’éducation primaire.
AFW cherche à vérifier si ces nouveaux systèmes décentralisés parviennent à contrôler les malversations, surveiller les flux de ressources ou encore empêcher la corruption, ladéperdition et les retards dans la gestion des ressources.

I- contexte de l’éducation et de la gouvernance :

1 : la gouvernance dans l’éducation :

La bonne gouvernance dans l'éducation, au sens large du terme, se définit comme la gestion de manière transparente et responsable des ressources nécessaires au fonctionnement effectif et efficace du système éducatif (du point de vue financier,matériel et humain). Un système éducatif bien organisé, bien géré et transparent est indispensable à la mise en œuvre d’un enseignement primaire et de base de qualité.

2 : le contexte régional de l’éducation :

a- la décentralisation :

La décentralisation comprend généralement le transfert de pouvoirs du gouvernement central à des autorités locales, y compris les municipalités et danscertains cas, les écoles.

Ces initiatives de décentralisation modifient les relations entre les agents chargés de l’éducation et les autorités locales ainsi que la nature de leurs responsabilités et de leur obligation de rendre des comptes aux communautés qu’ils servent, c’est-à-dire les parents et les enfants.

L’objectif de la décentralisation est de modifier le centre de la prise dedécision et de l’exécution de ces décisions, ainsi que les personnes qui en sont chargées.

b- Politiques visant à permettre un enseignement primaire gratuit :

La hausse récente du nombre d’élèves inscrits dans les écoles en Afrique subsaharienne est souvent imputée aux décisions gouvernementales de supprimer les frais de scolarité5. Cependant, la gratuité de l’enseignement primaire ne signifiepas toujours la gratuité des manuels scolaires, des uniformes et du matériel. Ces coûts constituent un frein permanent pour les plus pauvres. Ils entretiennent également la confusion sur ce que l’État fournit gratuitement ou non.

c- Subventions aux écoles :

Pour permettre aux écoles de compenser la perte des frais de scolarité et leur assurer un minimum de contrôle financier, de...
tracking img