Grammaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3647 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Grammaire :
Les différents constituants sont représentés par des symboles à fin de formaliser les règles de grammaires.
∑ (sigma) Symbole initial indiquant la phrase ou énoncé
Const. Est le symbole qui représente le constituant de la phrase.
P est un symbole marquant la phrase de base ou noyau.
La phrase sigma se compose de cons. +P d’où la formule.
Ex : Cette montre je ne l’ai pasachetée.

∑ ( décl. + emphatique+ négation+ + j’ai acheté cette montre ( P)

Cela nous conduit directement à l’ordre d’application des modalités.

Règles de réécriture avant de la reprendre dans la section suivante :

Mode ( - déclaratif
- Interrogatif + négatif+emphatique+passif
- impératif
- facultatif
2.1.1 Types obligatoires et facultatifset constituant immédiat :
• type obligatoire : les participants à l’échange verbale ont la possibilité d’utiliser plusieurs types de phrases en fonction de but communicatif qu’il souhaite atteindre.
• Type déclaratif : le sujet parlant entend faire savoir quelque chose de quelqu’un ou de quelque chose à l’allocutaire, ainsi quand le locuteur exprime ses idées ou raconte desfaits il emploi des phrases déclaratives.
• Type interrogatif : dans le but d’obtenir une information nouvelle de l’allocutaire, cette information viendra donc combler un manque.
• Type impératif : le locuteur recourt à la phrase

Quand le locuteur vient exprimer ce qu’il ressent : admiration, joie, surprise…
Ex : Quel but !
Chaque phrase doit appartenir à un seul typeobligatoire ce type de phrase
Sont en rapport d’exclusion, ainsi une phrase ne peut être exprimée de 2 types obligatoire à la fois.
( Les types facultatifs :
Chacun des types obligatoires peut se présenter avec 1 ou plusieurs types facultatifs.
Le type facultatif négatif : ce type est en relation d’opposition avec le type affirmatif, cela veut dire une phrase soit affirmative ou négative.
Le typeemphatique : s’oppose au type neutre.
Le type facultatif passif : est opposé au type actif chaque phrase peut se présenter sous un ou plusieurs types facultatifs.
Ex : La villa, Elle n’a pas été encerclée pas les policiers.
Pour mieux illustrer ces types obligatoires et facultatifs on peut adopter la formalité propre à la grammaire générative traditionnelle (G.G.T).
Dans ce cadre grammaticalla structure profonde est une phrase à 2 éléments.
1. un constituant incluant les types obligatoires et facultatifs.
2. un noyau représentant la phrase de base soit les phrases
1. Marie était partie ? Marie n’est pas partie.
Est composée de constituants interrogatifs

Critique de la grammaire traditionnelle : analyser les complément circonstanciels.
• SP constituant SV :Ex : il va à Paris
Il s’est appuyé au mur
a) le test d’effacement : Il va (agrammatical)
Il s’est appuyé (agrammatical)
b) test de déplacement : à Paris, il va (agrammatical)
Au mur, il s’est appuyé (agrammatical)
c) contrainte par verbe attributif :
Ex : il pense à sa sœurSN SV SP
Il prête sa bicyclette à son ami
d) test de pronominalisation :
Ex : il y va
Il s’y appuyé
Il pense à elle
Il lui prête sa bicyclette
• SP constituant de P (phrase) (facultative)
a) test d’effacement :
Ex : il assiste à la prière tous les vendredi à 13h à la mosquée.
b) teste de déplacement :

Aux ( P+N+ TPS + (-+accompli)
La terminaison : la personne, le nombre et le temps

SP - prép. + SN
- Adv.
Les types de construction ont peut figurer le SP :
SP constituant de la phrase : le SP dans ce cas ne dépend pas de verbe, il n’est pas dans le SV.
Ex : Le voyageur se repose sous un grand arbre.
SP constituant de SV : ce SP est construit avec un verbe attributif (donner, confier, dire,...
tracking img