Grandet balzac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4762 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Honoré de Balzac

1799 – 1850

Honoré Balssa, dit Honoré de Balzac, né à Tours le 20 mai 1799 (1er prairial an VII) et mort à Paris le 18 août 1850, est un romancier, critique littéraire, essayiste, journaliste et écrivain français.
Il est considéré comme l’un des plus grands écrivains français dans le domaine du roman réaliste, du roman philosophique et du roman fantastique par GérardGengembre, Gilles Vannier, le philosophe Alain, et Albert Béguin. Charles Baudelaire voyait en lui un visionnaire.
Balzac est cependant difficile à classer dans l’une ou l’autre catégorie, son œuvre couvrant un champ si vaste que les critiques, tant de son siècle que du siècle suivant, passeront beaucoup de temps à lui chercher une étiquette appropriée sans y parvenir.
On l’a longtemps placé dans lacatégorie des romanciers réalistes, avant de nuancer cette classification : si Balzac est un fin observateur, il est aussi romantique, mystique, et poétique.
Travailleur forcené, capable de passer des nuits entières à écrire, grand buveur de café, gros mangeur, fragilisant ainsi sa santé déjà précaire, il a produit une œuvre titanesque la Comédie humaine, cycle cohérent de plusieurs dizaines deromans, nouvelles, contes philosophiques dont l’ambition est de décrire de façon quasi-exhaustive la société française de son temps ou, selon sa formule célèbre, de faire « concurrence à l’état-civil ».
Le principe du cycle romanesque de la Comédie humaine servira de référence aux écrivains de son siècle notamment Gustave Flaubert (voir article connexe : Balzac face aux écrivains de son siècle),Émile Zola et aux écrivains du siècle suivant (Proust).
Ses opinions politiques sont assez floues : s’il affiche des convictions légitimistes en pleine Monarchie de Juillet, il s’est auparavant déclaré libéral, et en définitive il fait partie des révoltés, comme le qualifieront ensuite Félicien Marceau, Émile Zola, et Victor Hugo. André Maurois voit en lui un « révolutionnaire constructif ».
Deses nombreuses liaisons féminines, Balzac a tiré une compréhension intuitive de la nature des femmes, très rare chez un écrivain masculin. On a pu dire qu’« il avait inventé le bovarisme ». Sa production littéraire semble aussi illimitée que son goût du faste et des femmes. Mais l’argent qu’il gagne avec sa plume ne suffit jamais à compenser ses pertes dans des investissements hasardeux. Toujoursendetté, fuyant la police dans plusieurs cachettes sous des noms d’emprunt, il a sans cesse en tête des projets hyperboliques : une imprimerie, un journal, un palais. C’est d’ailleurs dans un palais situé rue Fortunée qu’il meurt ruiné au milieu d’un luxe inouï.

Eugénie Grandet (résumé)

A Saumur, Félix Grandet ( le père Grandet) s’est constitué, grâce à de nombreuses spéculations foncières,une fortune qui n’a d’égal que son avarice. Il règne en tyran sur son entourage : sa femme, sa fille unique, Eugènie, et sa servante Nanon. Il enferme tout à clé, et rationne toute la maisonnée.
Lors de ce jour de Novembre 1819, une fête est organisée pour les vingt-trois ans d’Eugènie. Y sont invités les Cruchot et les des Grassins, deux familles rivales qui espèrent marier l’un de leurs fils avecla fille du père Grandet.
Survient alors Charles Grandet, le cousin de Paris dont le charme et l’élégance ne laissent pas Eugénie indifférente. Charles est surpris de l’aspect misérable de la demeure de son oncle. Eugénie tombe amoureuse de son cousin, et peu à peu le jeune homme partage ses tendres sentiments.
Charles est porteur d’une lettre rédigée par son père et destinée à son oncle, lePère Grandet. On y apprend que ruiné, et poursuivi par ses créanciers, il s’est suicidé. Charles n’a plus un sou, mais ne le sait pas. Il est effondré de douleur d’apprendre la mort de son père. Loin de s’attendrir, le père Grandet méprise ce neveu insolvable. L’insensibilité de son père choque Eugènie.
Le jeune homme pleure jour et nuit son père et toute son infortune. Eugènie, émue, fait don à...
tracking img