Grands chantiers economiques au maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2518 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I) Introduction

Le gouvernement a élaboré au niveau des grandes initiatives de réforme, un plan de réforme du système de l’éducation pour réhabiliter l’école publique marocaine, le plan Maroc vert pour la modernisation du secteur national de l’agriculture, un nouveau plan national de gestion du secteur de l’énergie dans une conjoncture mondiale marquée par la hausse effrénée des cours deshydrocarbures, ainsi qu’une stratégie nationale de développement du secteur de la santé.
Dans le volet social, le gouvernement a veillé à institutionnaliser le dialogue social, un important effort a été ainsi consenti pour répondre aux revendications des travailleurs et améliorer les revenues des fonctionnaires et des salarier du secteur privé.
Le gouvernement a également pu faire face auxcontraintes inhérentes à une conjoncture économique difficile, marqué par la hausse des prix des matières premières et des hydrocarbures, en oeuvrant à soutenir le pouvoir d’achat des citoyens à travers les interventions de la caisse de compensation. Dans ce qui suit, nous mettons la lumière sur les initiatives gouvernementales au niveau économique et qui se sont notamment orientées vers :
- La miseen place des conditions de développement du secteur agricole, à travers le plan Maroc vert.
- La modernisation du secteur de la pêche et l’amélioration des conditions du travail des pêcheurs.
- Le maintien du cap de croissance pour le secteur du tourisme dans un environnement mondial de récession.
- La sécurisation de l’approvisionnement en énergie, la diversification de ses sourceset la mise en place d’une politique d’efficacité énergétique.
- Le renforcement de la politique des grands chantiers d’infrastructures.

II) Pêche, plan de modernisation de la flotte lbhar(données :juin 2008)

Dans le cadre de sa politique intégrée de développement du secteur de la pêche, le gouvernement s’est attelé, à poursuivre Et renforcer le processus de mise à niveau et demodernisation des différentes composantes du secteur. Un intérêt particulier a été accordé à la création et à l’aménagement des infrastructures d’accueil et à la modernisation des outils de production, et à l’amélioration des conditions sociales, économiques et de travail des pécheurs.

Dans ce cadre, le 1 ministre avait présidé le 11 juin 2008 la cérémonie de signature d’un accord relatif à la mise àniveau du secteur de la pêche « IBHAR ».
Ce plan, prévoit dans son premier volet la mise à niveau de quelque barques de la flotte artisanale et des unités de la pêche côtière. Il prévoit dans un second volet un programme d’aide à la modernisation destiné au renouvellement de quelques navires de la flotte côtière vieux de plus de 15 ans.

Le volume global d’investissement de ce programme s’élèveà 5 milliards de DH. L’état a déployé un effort important, elle a aidé les professionnels à moderniser leur outil de production sous forme de prêts bancaires et 1 milliard de DH de financements propres.

Des crédits sont accordés à un taux de 5,9%.Ces crédits sont garantie par un fonds créé par la caisse centrale de garantie.
L'initiative,a été précédée par une compagne d'explication à l'adressedes professionnels comme les chambres maritimes,les associations et les éventuels investisseurs.
L'opération bénéficie d'un accompagnement technique assuré par L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l’agriculture (FAO), l’Office national des pêches (ONP) et l'Institut
National de recherches halieutiques (INRH).
Le plan de modernisation s'appuie sur des actions comme leprogramme national d'aménagement du littoral.
Ces crédits seront consacrés au développement des infrastructures d'accueil des ports de pêche et en plus le renouvellement et la modernisation des bateaux de pêche et de la réorganisation de 200 vendeurs ambulants.

III) Agriculture

Le plan Maroc vert, élaboré par le gouvernement et présenter par Sa Majesté le Roi en avril 2008, à la veille de...
tracking img