Grands et petits commerces, de leur création à aujourd'hui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1970 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Grands & petits commerces , de leur création à aujourd’hui

Entre avantages et inconvénients, est-il préférable de développer les grands centres commerciaux ou les petits commerces de centre-ville ?
Tout d'abord, nous allons vous présenter le système des grands et des petits commerces dans le Biterrois à l'aide de petit objets concrets.
Les villages s'agrandissent avec le développement denouveaux lotissements, la construction de centres commerciaux en périphérie des villes est donc privilégiée. Ces centres commerciaux sont faciles d'accès autant pour les habitants du centre-ville que pour les villageois. Néanmoins actuellement cela n'empêche pas le maintien de petits commerces en centre-ville, mais ils ressentent par contre plus de difficultés et une baisse considérable de laclientèle et de leur chiffre d’affaire.

I.Histoire urbaine du commerce , du Moyen Age à Aujourd’hui

1.Commerces traditionnels
Nous pouvons différencier deux grandes catégories de commerces traditionnels :
les commerces de proximité, commerces répartis dans les quartiers , proches des principaux regroupements d’habitation : ce sont principalement les commerces d’alimentation , épiceries ,boulangeries , boucheries , charcuteries ... Et aussi les cafés souvent liés à la vente des journaux , du tabac .
Les commerces plus exceptionnels : commerces liés a la personne ; habillement , coiffure, parfumerie ... ; à l’habitat ; meubles , ménager ; commerce de luxe ; bijouteries , horlogeries ; librairies ...
Ces commerces étaient traditionnellement installés en centre ville . Leursvitrines étaient le plus souvent attractives et participaient à l’activité du centre.

Les commerces traditionnels se sont profondément modifiés quand se sont mis en place les grandes surfaces périphériques . Au début du XIX ème siècle , un nouveau concept est mis en place : ce sont les galeries marchandes qui sont souvent des passages couverts . Le premier passage couvert de Paris est le passage duCaire en 1798 puis par la suite de grandes villes européennes créent des galeries semblables , il y a par exemple Londres , Milan , Moscou ...

Les marchés restent très actifs , tant les deux marchés du centre ville , celui vivant avec les halles , marché alimentaire , et celui de la place Voltaire , généraliste , que les marchés de quartiers : Saint Jean et Beaulieu. Leur caractère vivant ,représentatif de la tradition , le contact qu’ils permettent avec le producteur , leur confère une image positive qui semble durable . Dès le XVI ème siècle , le commerce commença comme par exemple le Grand Bazar d’Istanbul. Dans les pays froids , on trouve les marchés couverts ou autrement dit les halles . Il y a une forte croissance de l’urbanisation & une forte augmentation du niveau de vie.2.Industrialisation ( 1860 )
De la fin du Moyen Age au XVIII ème siècle , l’Europe connaît plusieurs phases de croissance démographique et de prospérité économique. La société est encore largement féodale , et presque exclusivement agricole. Toutefois , les premières sociétés capitalistes apparaissent dès la Renaissance en Hollande et dans le nord de l’Italie. Les foires , carrefoursessentiels des échanges , se développent dans certaines régions d’Europe et attestent de l’existence d’une économie de marché, quoique de manière marginale. L’usine , au sens moderne , est inexistante. Les manufactures établies par le pouvoir royal , en France notamment , restent une activité marginale. C’est dès le XVIII ème siècle que l’Europe commence à creuser l’écart économique avec le reste dumonde. Néanmoins , si l’Europe occidentale n’est pas beaucoup plus riche que le reste du monde , elle a déjà commencé à le dominer , les grandes compagnies de commerces ayant acquis , grâce à la supériorité des techniques maritimes , le contrôle des mers . Mais ce commerce concerne essentiellement les produits de luxe , en particulier les épices , dont la clientèle est la partie la plus riche de la...
tracking img