Grands tourments de la vie.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1020 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
G
Test : Grand Theft Auto (PC)

Introduction en gras : Grand Theft Auto est développé à la fin de l'année 1997, le monde vidéo-ludique était alors un long fleuve tranquille, mais pas pour très longtemps. Un petit studio nommé DMA Design avait décidé de bouleverser les codes du genre en proposant un nouveau concept malsain et sulfureux qui aura l'effet d'une bombe... Et dans l'attente d'uncinquième volet, nous allons revenir sur les ingrédients qui ont fait le succès du premier épisode, et par conséquent de la désormais mythique saga.
- - - - - - - - - - -

Zoom donc sur l'impitoyable survie dans cette jingle qu'est le monde urbain, ce monde que les fans de la série côtoieront dans les quatorze épisodes qui suivront. Développé à l'origine par DMA Design et Tarantula Studio,aujourd'hui respectivement Rockstar North et Rockstar Lincoln.
Avant de vous lancer dans l'aventure, vous devez choisir d'incarner un personnage parmi Travis, Tray, Kivlov, Bulba, des personnages dont vous avez la possibilité de modifier le nom. Ces truands sans foi ni loi n'ayant de différent que le nom et le faciès de délinquant. Ne vous attendez pas à une quelconque profondeur, votre personnagen'ayant aucune histoire particulière et son charisme ne dépasse guère celui d'un beignet au chocolat. Le jeu d'ailleurs en lui même n'est pas vraiment à prendre au sérieux comme ses successeurs, comme en témoigne les différentes touches comiques, vous pouvez par exemple roter ou péter facilement, du pure bonheur.

Une fois ces formalités passées, vous pouvez librement commencer à déambuler dansla ville, vous avez le choix entre simplement visiter les lieux ou commencer à truander. L'exploration n'étant pas un élément primordial dans le jeu, les missions vous attendent. Pour cela, vous devez vous rendre aux cabines téléphoniques, et oui, le téléphone portable n'existait pas encore. Là, une petite voix aiguë vous proposera différentes tâches immorales et basses besognes. Vous pouvez aussidébuter une mission en entrant dans un véhicule. Pour n'en citer qu'une infime partie, vous devez assassiner sur commande, conduire un véhicule piégé, braquer une banque, jouer le passeur de drogues ou d'argents, sales bien évidemment. Autant vous dire que les missions sont riches, complètes, diversifiées, parfois assez complexes à boucler mais toujours nuancées d'une touche humoristique. Dedrôles de messages s'affichent au cours des missions, et ne manqueront pas vous faire sourire. Vous travaillez pour plusieurs patrons de la mafia locale au noms barbares qui changeront au cours de votre progression. Votre but étant d'amasser un maximum de points et de vous faire une réputation dans la milieu.

Votre terrain de jeu pour accomplir vos méfaits est gigantesque et immensément riches !Les trois villes sont Liberty City, qui ne sont rien d'autre que New York, Vice City, qui est quant à elle calquée sur Miami et San Andreas. San Andreas et Vice City sont verrouillées au commencement mais que vous pouvez débloquer en échange de quelques millions de points. La difficulté réside dans le fait que vous n'avez pas de carte ( hormis celle au format papier fournit lors de l'achat du jeu )pour vous guider dans ce territoire géant. Pour vous guider, une petite flèche compense lors le rôle de la carte mais reste malheureusement trop imprécise, les autres indication viennent des points d'information que vous rencontrez dans la rue.

Les touches pour vous diriger sont les flèches directionnelles sur PC,

Malgré cela, le jeu fera couler beaucoup d'encre et va créer une controverselors de sa sortie à cause de son contenu. Il sera d'ailleurs censuré dans plusieurs pays, on verra même se développer un véritable marché noir autour du jeu.

--------------

Notes :
Graphismes : 15/20
Un mélange efficace de 2D/3D qui s'adapte parfaitement au Game-play et des textures un minimum soignées, vu l'étendu de la carte c'est très correct. On déplore néanmoins un souci au niveau...
tracking img