Grap

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 70 (17378 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
Premier document de synthèse des travaux du groupe.
-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
PARIS – mars 1997

Les participants du GRAP - mentionnés en annexe 1 - interviennent à titre personnel. La responsabilité desétablissements auxquels ils appartiennent ne saurait être engagée en aucune manière. D'autre part, les auteurs déclinent toute responsabilité quant aux conséquences qui pourraient résulter d'une interprétation erronée ou d'une mauvaise utilisation de ce document.

INTRODUCTION

L'apparition en France des méthodes de calculs d'attribution de performance, déjà pratiquées dans les pays anglo-saxons, aconduit plusieurs établissements de la place de Paris à se réunir de manière informelle pour débattre des problèmes pratiques soulevés par la mise en œuvre de ces méthodes. C'est ainsi qu'est né le Groupe de Recherche sur l'Attribution de Performance (GRAP).

S'il existe de nombreuses recommandations sur la présentation des calculs de performances globales du portefeuille - notamment celles del'AIMR -, l'attribution de performance n'y est pratiquement pas mentionnée. Le but du présent document est de faire la synthèse des premières réunions du GRAP.

Le plan de ce document est le suivant :

1. But de l'attribution de performance
2. Considérations sur le portefeuille de référence
3. Performances et données
4. Calculs de l'attribution de performance
5. Points ensuspens
Annexes

L'ensemble des problèmes soulevés n'a pas encore fait l'objet d'une étude approfondie. Ils font d'ailleurs l'objet d'un des chapitres de ce document. La mesure de performance et a fortiori l'attribution de performance ne sont pas une "science exacte", différentes approches pouvant être envisageables. Les méthodes et recommandations présentées ici cherchent simplement à clarifier ledébat et n'ont donc pas de prétention "normative".

Une table des matières détaillée est présentée en fin de document. Les points 2 et 3 se terminent par des recommandations. Ces recommandations ne prétendent pas à l'exhaustivité ; notamment en ce qui concerne les erreurs à ne pas commettre.

L'utilisation, la diffusion à des fins non commerciales, la copie totale ou partielle de cedocument est encouragée. Il est néanmoins expressément demandé aux utilisateurs de mentionner l'origine "1er document GRAP 1997" lors de toute reproduction ou insertion.

Les auteurs espèrent susciter des réactions auprès de leurs lecteurs. Elles seront les bienvenues.

But de l'attribution de performance

But

Depuis plusieurs années, la mesure de la performance globale d'un portefeuillecomparée à celle d'indicateurs de marchés est devenue une pratique courante. C'est en particulier vrai dans le domaine des Opcvm. Cependant, la spécialisation des métiers de la gestion et la demande croissante d'informations sophistiquées émanant de la clientèle - notamment institutionnelle - a rendu insuffisante cette seule mesure.

L'attribution de performance cherche à expliquer a posteriori lasurperformance de l'investissement par rapport à un objectif défini a priori entre le client et le gestionnaire. La définition de cet objectif est abordée dans le chapitre suivant. L'attribution de performance vise à répondre à différents besoins qui peuvent être scindés en deux selon le point de vue gestionnaire/client adopté.

Du point de vue du gestionnaire :
0 restituer à chaqueintervenant du processus de gestion sa contribution à la performance, de manière à lui donner les informations sur les résultats de ses décisions ;
1 rapporter à la Direction l'analyse de la gestion, permettant notamment un contrôle fin de l'activité ;
2 fournir "spontanément" aux clients les "plus évolués" un suivi amélioré de leurs investissements.

Du point de vue du client : outre...
tracking img