Grece - turquie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3446 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
GRECE – TURQUIE,
Rapprochements possibles ?

[pic]

« LA MUSIQUE PEUT-ELLE CONTRIBUER A RAPPROCHER DEUX PEUPLES QUI SE DISENT ENNEMIS ? »

SOMMAIRE

« LA MUSIQUE PEUT-ELLE CONTRIBUER A RAPPROCHER DEUX PEUPLES QUI SE DISENT ENNEMIS ? » 3

1. LE CONFLIT GRECO-TURC 4

1.1. Quelques repères historiques 4

1.2. La situation actuelle 5

2. LA MUSIQUE, EXPRESSION D’UNE DIVERSITECULTURELLE 7

2.1. Le rébétiko 7

2.2. Evolution vers une musique moderne 10

2.3. Comparaison avec d’autres genres musicaux 11

2.4. Analogie avec d’autres formes d’art 11

2.5. Les instruments 12

2.6. Danses et rythmes 14

3. REGARD VERS L’AVENIR ET MESSAGES D’ESPOIR 15

CONCLUSION 16

Annexe 1 – sources et références 17

Annexe 2 – lexique 18

« LA MUSIQUEPEUT-ELLE CONTRIBUER A RAPPROCHER DEUX PEUPLES QUI SE DISENT ENNEMIS ? »

Pourquoi la situation relationnelle de la Grèce et de la Turquie, depuis longtemps ennemis inavoués, perdure-t-elle ? Pourquoi entretiennent-ils des rapports si difficiles ?

Dans un premier temps, j’aborderai les origines du conflit Gréco-Turc pour comprendre ce qui ravive de nos jours ces relations de caractère explosif.Aussi, me paraît-il important de rappeler le commencement du monde grec et son évolution avec ses différentes étapes qui édifièrent l’Etat d’aujourd’hui. J’évoquerai le lourd héritage historique qui a donné naissance à tant de haine et de différends.

Dans un second temps, je porterai un regard vers l’avenir en m’attachant aux différents messages d’espoir et au rôle de la musique, qui à mesyeux est essentiel.

LE CONFLIT GRECO-TURC

1 Quelques repères historiques

✓ A l’aube du XVe siècle, les Turcs ottomans venus d’Asie devinrent la principale menace pour les îles de la méditerranée. Ils s’emparèrent de Constantinople en 1453, entraînant la disparition définitive de l’empire byzantin. La religion orthodoxe, en revanche, resta très profondément ancrée dans le cœur desGrecs, occupés et souvent opprimés. Les Turcs conquirent peu à peu toute la Grèce continentale : Thrace, Epire, Thessalie, puis le Péloponnèse. A la fin du siècle, l’essentiel du territoire grec fut intégré à l’Empire ottoman et le peuple grec vécut sous son joug durant 400 ans.

[pic]

✓ En 1820, la révolte individuelle d’Ali Pacha contre le sultan fournit aux Grecs l‘occasion tant attendue. Lemétropolite de Patras (péloponnèse), Germanos, hisse le drapeau grec au monastère d’Agia Lavra. La guerre d’indépendance vient de commencer. Les combats qui éclatent à travers la Grèce et les îles occupées, tournent rapidement à l’avantage des Grecs. Dans le Péloponnèse, 12 000 civils ottomans sont massacrés. De leur côté, les troupes ottomanes se livrent à des représailles en Asie Mineure,notamment sur l’île de Chios où 25 000 civils grecs seront tués. Ces tragiques événements donnèrent naissance à un mouvement européen de Philhellènes « amis des Grecs ». En France, les Philhellènes rassemblaient des écrivains comme Chateaubriand, Lamartine, Hugo « l’enfant grec » et des artistes tels que le Peintre Delacroix  « les massacres de Chio ».

En 1827, l’Angleterre, la Russie et la Francedécidèrent d’intervenir afin d’imposer leur médiation. Enfin, le traité d’Andrinople consacra l’autonomie de la Grèce, dont l’indépendance fut reconnue par les puissances en 1830.

✓ En 1922, c’est l’événement qui reste dans la conscience grecque sous le nom de « catastrophe d’Asie mineure ». Moustafa Kémal Ataturk avait, contre le gouvernement impérial de Constantinople, refusé dereconnaître le traité de Sèvres (1920), qui forçait la Turquie vaincue à rendre à la Grèce victorieuse la Thrace de l’Est, les îles d’Imbros et Ténédos, ainsi que l’administration de la région de Smyrne. Vénizelos, soutenu par Londres, lance des troupes grecques en Turquie. Après d’éphémères succès, l’armée grecque est écrasée et la population grecque d’Asie mineure reflue en Europe.

Cette « Grande...
tracking img