Grh hoteliere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1233 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
"قصر آيت بن حدو" الذي يقع بإقليم ورززات هو عبارة عن تجمع بنايات تقليدية شيدت من الطين ومحاطة بسور دفاعي مقوى بالأبراج، ويتميز بالبساطة والمتانة في وصف. ويعتبر هذا القصر، بهندسته المتميزة، نموذجا للسكن التقليدي بالجنوب المغربي.
تم تسجيل قصر آيت بن حدو سنة 1987 ضمن الثراث الإنساني العالمي، وصُورت به العديد من الأفلام، منها
Aït-Ben-Haddou (en tifinagh ⴰⵉⵜ ⵃⴰⴺⵓ, en arabe : آيت بن حدّو) est unecommune duMaroc située dans la province de Ouarzazate. Elle se présente comme un ensemble de bâtiments de terre entourés de murailles, le ksar qui est un type d'habitat traditionnel présaharien. Les maisons se regroupent à l'intérieur de ses murs défensifs renforcés par des tours d'angle. Aït-Ben-Haddou est un exemple frappant de l'architecture du sud marocain traditionnel.
Tout autour de ce douar unensemble de villages se regroupe. Tous ont été attirés par une rivière qui traverse une vallée. Les habitants de ces douars sont pour la plupart desberbères anciennement nomades qui ont ensuite choisi la sédentarité pour des raisons diverses.
Le ksar d'Aït-Ben-Haddou est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCOdepuis 1987 et plusieurs films ont été tournés dans ce ksar parmilesquels :
* Lawrence d'Arabie (1962)
* L'Homme qui voulut être roi (1975)
* Jésus de Nazareth (télésuite) (1977)
* Bandits, bandits (1981)
* Le Diamant du Nil (1985)
* Tuer n'est pas jouer (1987)
* La Dernière Tentation du Christ (1988)
* Un thé au Sahara (1990)
* Kundun (1997)
* La Momie (1999)
* Gladiator (2000)
* Alexandre (2004)

Aït-Ben-Haddou estun Douar (Village) du Maroc situé dans la province de Ouarzazate. Il se présente comme un ensemble de bâtiments de terre entourés de murailles, le ksar est un type d'habitat traditionnel Présaharien. Les maisons se regroupent à l'intérieur de ses murs défensifs renforcés par des tours d'angle. Aït-Ben-Haddou est un exemple frappant de l'architecture du sud marocain traditionnel.

Tout autour dece
La FondationSelon la tradition orale, la première construction serait Ighrem n'iqqdarn (grenier communautaire) élevé au dessus de la colline. Une princesse juive aurait gouverné les lieux avant l'avènement de l'Islam. A l'arrivée des musulmans, cette princesse s'est enfuie après avoir combattu et brûlé les récoltes. Certains trouvent dans cette légende des similitudes avec le personnage deKahena, reine chrétienne qui exerçait un pouvoir dans les Aurès (en Algérie) et s'opposa à la progression de l'islam au Maghreb.  |
|
|

D'autres sources attribuent la fondation à un homme venu du désert, nommé Aïssa, d'où le nom de ses habitants: les Aït Aïssa (les descendants de Aïssa), et pendant longtemps le village était nommé Ksar Aït Aïssa ou Ighrem n' Aït Aïssa. L'appellationactuelle - ksar Aït Ben Haddou- est relativement récente. 

D'après les monographies faites sur le ksar des Aït Ben Haddou, sa fondation remonterait au début du XVIIIème siècle. Un document laissé par le notaire du village - hérité par son fils - nous rapporte que le premier noyau du ksar aurait été fondé par les Aït Aissa Ou H'mad au XIème siècle. L'ensemble des kasbahs du Ksar Aït Ben Haddou a étéconstruit au XI ème siècle dit-on. Ses premiers habitants appartiennent à la fraction Aït Aïssa Ou H'mad à laquelle appartiennent les Aït Ben Haddou. 

Les armées de Youssouf Ibn Tachafine passa par la région venant du Sahara et se rendant à  Marrakech. A cette occasion, il nomma Ben Haddou Cheikh de cette tribu. Celui-ci prit comme résidence ce village qui porta son nom. Certains chercheurstrouvent des affinités architecturales avec plusieurs forteresses érigées par les Almoravides (1062 - 1147) le long de la route des caravanes.

Vraisemblablement, le ksar des Aït Ben Haddou aurait servi de relais sur cette route du commerce, ainsi que celles des caravanes venues du Tafilelt pour gagner Marrakech (le Haouz) par la vallée de l'Ounila et le col du Tichka. 

En tous cas, la...
tracking img