Grimm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1770 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les frères Grimm se nomment individuellement Jacob Grimm et Wilhelm Grimm. Originaires de Hesse, Jacob Grimm est né le 4 janvier 1785 et Wilhelm Grimm le 24 février 1786. Jacob Grimm fait ses études à l’université de Marbourg et apprend le Droit alors que son frère Wilhelm Grimm le rejoint un an plus tard pour entreprendre des études similaires.

Passionnés de lecture, leur professeur,Friedrich Carl de Savigny, leur permet d’accéder à sa bibliothèque privée. Goethe et Schiller sont alors des auteurs que découvrent les deux frères.

Peu de temps après Jacob Grimm revient à Kassel et Wilhelm Grimm pour sa part termine ses études à Marbourg l’année suivante vers 1806. Finalement, Jacob Grimm trouve une place de secrétaire à l’école de guerre de Kassel, puis du fait de la guerrenapoléonienne contre la Prusse et la Russie, il se trouve chargé du ravitaillement des troupes de combat, mais peu satisfait de son cas, il quitte sa place. Wilhelm Grimm, qui pour sa part est encore sans emploi, débute l’écriture des contes et histoires.

C’est donc depuis 1806 que les frères Grimm commencent à rassembler des contes, et en 1807 ils publient dans certaines revues des articles sur lesMaîtres troubadours. En 1808, leur mère décède et c’est à Jacob de prendre en charge toute la famille. Pour cette tâche, il trouve un poste de directeur de la bibliothèque privée de Jérôme. En 1809, Wilhelm, d’un tempérament assez maladif, entreprend une cure à Halle entièrement financée par son frère Jacob. A Berlin, où il poursuit une cure il se lie d’amitié avec certains écrivains et d’artistesberlinois on peut citer Ludwig Achim von Arnim et surtout, lors de son retour à Kassel, on note sa rencontre avec Goethe qui l’encourage dans l’écriture.

C’est donc à partir de l’année 1810 que les frères Grimm se retrouvent à nouveau réunis à Kassel et en 1811 que Jacob Grimm fait paraître son premier ouvrage sur les fameux Maîtres troubadours allemands. En 1815, les frères Grimm produisent ledeuxième volume des Contes de l'Enfance et du Foyer. Au cours des années 1816 et 1818 suivent les deux tomes d'un recueil de Légendes. L’œuvre collectives et fraternelle des deux Grimm commence dès lors à grossir et la reconnaissance leur vient peu à peu. En avril 1816, Jacob Grimm devient second bibliothécaire à Kassel, il rejoint son frère Wilhelm exerçant depuis deux ans déjà comme secrétaire.Ils en profitent pour faire des recherches et trouver une documentation importante. Wilhelm Grimm s’éteint le 16 décembre 1859. L'Académie lui rend hommage. Jacob Grimm, lui, continue seul leur travail d’écriture, puis meurt un 20 septembre 1863, moins de quatre ans avant après son frère. Les deux frères reposent côte à côte au cimetière de Matthäus, à Berlin-Schöneberg. Leur Histoire traverse lestemps.
 
Les Musiciens de Brême
[pic]
Un meunier possédait un âne qui, durant de longues années, avait inlassablement porté des sacs au moulin, mais dont les forces commençaient à décliner. Il devenait de plus en plus inapte au travail. Son maître songea à s'en débarrasser. L'âne se rendit compte qu'un vent défavorable commençait à souffler pour lui et il s'enfuit. Il prit la route de Brême. Ilpensait qu'il pourrait y devenir musicien au service de la municipalité. Sur son chemin, il rencontra un chien de chasse qui s'était couché là. Il gémissait comme quelqu'un qui a tant couru, que la mort le guette.
- Alors, Taïaut, pourquoi jappes-tu comme ça ? demanda l'âne.
- Ah ! dit le chien, parce que je suis vieux, parce que je m'alourdis chaque jour un peu plus, parce que je ne peux pluschasser, mon maître veut me tuer. Je me suis enfui. Mais comment gagner mon pain maintenant ?
- Sais-tu, dit l'âne, je vais à Brême pour y devenir musicien ; viens avec moi et fais-toi engager dans l'orchestre municipal. Je jouerai du luth et toi de la timbale.
Le chien accepta avec joie et ils repartirent de compagnie. Bientôt, ils virent un chat sur la route, qui était triste... comme...
tracking img