Grippe a

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (775 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UNE PANDEMIE DE PROFIT

Quels sont les intérêts économiques derrière cette grippe porcine dont on
nous rabat les oreilles ?

1 million de personnes par an meurent dans le monde de la MALARIA,qui
pourrait être prévenue avec un simple moustiquaire.
Les journaux n’en parlent pas!

2 millions d’enfants par an meurent dans le monde de la DIARRHÉE, alors
que l’on pourrait l'éviter avec unbanal sérum pour 0€25 la dose.
Les journaux n’en parlent pas!

10 millions de personnes par an meurent de la ROUGEOLE, PNEUMONIES et
INFIRMITÉS, alors que l’on pourraient les guérir avec de simplesvaccins.
Les journaux n’en parlent pas!

Mais il y a de cela 10 ans, quand la fameuse grippe aviaire est apparue...
Les journaux mondiaux nous on inondés d’informations à ce sujet... :
Uneépidémie, la plus dangereuse de toutes... Une PANDEMIE !

On ne nous parlait que de la terrifiante maladie des volatiles.

Et pourtant, la grippe aviaire a causé la mort de quelques 250 personnes
en 10ans... 25 morts par an.
La grippe commune, tue un demi-million de personnes par an, dans le monde.
Un demi-million contre 25 !
Un moment... Un moment s’il vous plaît !

Alors, pourquoi un telremue-ménage - un scandale- autour de la grippe
Aviaire?
Parce que derrière les poulets il y avait un "Coq", un coq à grande crête.
L’entreprise pharmaceutique internationale ROCHE avec son fameuxTAMIFLU
vendu à des millions de doses aux pays asiatiques.

Bien que l’efficacité du Tamiflu soit douteuse, le gouvernement
britannique en a acheté pour 14 millions de doses pour protéger sapopulation.

Grâce à la grippe aviaire, ROCHE et RELENZA, les deux des plus grosses
entreprises pharmaceutiques qui vendent les antiviraux, ont obtenues des
millions de dollars de bénéfices.

Alors, enavant avec les oiseaux et maintenant avec les porcs.
Eh oui! Maintenant commence la psychose avec la grippe porcine. Et tous
les médias du monde ne parlent que de çà.

Et je me demande: Si...
tracking img