Guernica

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (447 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire des arts : Guernica de Pablo Picasso
IMAGE.
- Pablo Picasso est né à Málaga en 1881 et meurt en 1973 à Mougins. C’est un peintre espagnol très célèbre lançant le mouvement cubisme avecGeorges Braque (cubisme : les objets sont fragmentés, et rassemblés dans des formes abstraites au lieu de le montrer avec un point de vue unique).
Un peu d’histoire : En 1936, l’Espagne est en pleineguerre civile opposant Franco et les Républicains. En 1937, Franco accorde à Hitler le droit de tester ses nouvelles bombes et avions de guerre sur le petit village de Guernica, une zone républicaine.Le bombardement a eu lieu un jour de marché, le 26 avril, il y avait donc beaucoup de monde dehors. Les premières bombes sont tombées vers 16h30 jusqu'à environ 19h30 en bombardement continu.
Letableau : Guernica est un tableau peint en 1937 montrant l’horreur de ce bombardement. Picasso devait peindre une œuvre pour l’exposer à l’Exposition Universel pour représenter l’Espagne. Il choisit doncde peindre Guernica pour cette expo. Il mesure ??????????.
- Couleurs : Noir, blanc, nuances de gris : couleurs dramatiques ou des journaux annonçant la nouvelle.
- Division : 3 triangles, un aucentre, un à gauche et un à droite.
- Personnages :
- La femme brulant : Incendies des bombes, douleur, bras levés au ciel (en rapport avec ’’3 de mayo’’, Goya ?!)
- La femme mutilée : Traine sajambe et souffre, surement touchée par une bombe.
- La femme étrange : Tient une lampe et semble venir du ciel, comme une âme de victime du bombardement.
- La femme qui pleure : Pleurant la mort de sonenfant mort, elle implore le ciel, ils sont tous les 2 blessés (bombes ?). Surement symbole de la vierge et de son enfant mort, repris souvent.
- Cheval : Disproportionné, lance le transperçant,hennissant de douleur, il représente en Espagne le peuple, Picasso peut s’être servi du symbole.
- Taureau : A l’air plutôt spectateur, peut-être à cause de son symbole en Espagne : la force brute.
-...
tracking img