Guernica

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1218 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Guernica (ou Gernika-Lumo, nom officiel basque, ou Guernica y Luno en espagnol), est une municipalité et une ville de la province de Biscaye, située dans la Communauté autonome du Pays basque, en Espagne.
Capitale historique et spirituelle du Pays basque, elle est particulièrement célèbre pour sa destruction, le 26 avril 1937, par les aviateurs de la légion Condor, envoyée par Hitler afin desoutenir le général Franco.
Ce bombardement a choqué et inspiré de nombreux artistes : Guernica est également le nom d'un des plus célèbres tableaux de Pablo Picasso, d'une des plus violentes sculptures de René Iché, d'une des premières musiques électroacoustiques de Patrick Ascione, d'une composition musicale2 de René-Louis Baron et d'un poème de Paul Éluard (La victoire de Guernica). C'est encoreun court métrage de 1950 d'Alain Resnais (Guernica).
Sommaire [masquer]
1 Moyen Âge
1.1 Symbole des fueros
2 Époque moderne et contemporaine
2.1 Le bombardement de 1937
2.1.1 Le tableau de Picasso
3 Galerie
4 Jumelages
5 Notes et références
6 Liens externes
Moyen Âge

En ces lieux, le comte Don Tello a fondé le 28 avril 1366 la ville de Guernica. À l'origine, la ville était situéedans le carrefour formé par les routes de Bermeo à Durango et de Bilbao à Elantxobe et Lekeitio. Sa situation est un point stratégique où apparaissent, donc, certaines raisons marchandes. Le port a acquis une importance particulière puisqu'il était la fin de la partie navigable du fleuve Oka, qui commençait à Mundaka. De petits bateaux de marchandises y circulaient, décrits dans différents ouvragescomme nadichuelos mercantiles. La lettre suivante au peuple constitutif de la ville fait référence à cette caractéristique :
Sepan cuantos esta carta proivilegio vieren. como yo, Don Tello, con placer de todos los vizcainos, fago en Guernica población e villa que se dice Puerto de Guernica .../... otrosi mando que non debes portazgo ni treintazgo ni preciode nave nin Bagel, nin de otra mercancia,que venga e vaia de este lugar de Guernica3.
Symbole des fueros
Guernica devint rapidement la capitale spirituelle du Pays basque, lorsque les assemblées législatives de Biscaye ont commencé à s'y tenir et que les seigneurs de Biscaye (puis les rois de Castille et d'Espagne ainsi que, de nos jours, les lehendakariak de la Communauté autonome basque) sont venus y prêter serment lors de leuraccession au pouvoir. Cette cérémonie s'est déroulée symboliquement sous l'arbre de Guernica, conformément à la tradition, assez généralisée en Europe médiévale et fortement enracinée chez les Basques, de se réunir sous un arbre, généralement un chêne comme c'est le cas à Guernica, pour décider en assemblée plénière des intérêts de la communauté.
Époque moderne et contemporaine

Avec le temps, laville de Guernica a acquis la typologie urbaine caractéristique des villes basques, constituée par une série de rues parallèles coupées en angle droit par une rue transversale et par les églises qui étaient situées dans les extrémités de l'enceinte urbaine.
À Guernica, qui au xvie siècle siècle atteignait 5,8 Ha et comptait quelque 865 habitants, le noyau central était formé par quatre ruesparallèles : Goyenkale, Azokekale, Artekale et Barrenkale et la transversale appelée Santa María.
La vie de la ville, avec une rigidité normative visant à préserver les privilèges de la petite bourgeoisie dominante, est restée avec de faibles modifications tout au long des XVIe et XVIIe siècles.
Au XVIIIe siècle, la ville comptait 749 maisons régulières, avec les rues déjà commentées, outre une placedans le centre, avec le bâtiment de la mairie. Il y avait aussi une prison publique pour les malfaiteurs de toute la Seigneurie et un hôpital et la Casa de Misericordia (maison de la Miséricorde) pour accueillir les habitants pauvres de la ville.
La structure des bâtiments, avec d'abondants cadres de bois, rendaient fréquents les incendies (1521, 1537 et 1835), auxquels il faut ajouter les...
tracking img