Guerre de coree

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1317 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Guerre de Corée

Filmographie : Frères de sang

Équipe de tournage :
Réalisateur : - Je-Gyu Kang
Acteurs :- Jin-Tae: Dong Gun Jang
- Jin-Suk: Won Bin
- Young-Shin: Eun-Joo Lee
Titre original: Tae Guk GI ( Corée du Sud)
Synopsis :
Séoul, Corée du Sud, au début des années 50. Jin-tae est un cireur dechaussures qui consacre ses modestes ressources à l'éducation de son frère cadet, Jin-suk, qu'il espère envoyer à l'Université. Tous les espoirs de cette famille s'effondrent brutalement le 25 juin 1950, lorsque la guerre éclate entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Jin-suk est recruté de force et envoyer sur le front. Jin-tae tente vainement d'intercéder, et subit le même sort. Les deuxfrères rejoignent cette armée du Sud, mal équipée, mal nourrie, mal organisée, harcelée jour et nuit par un ennemi supérieur en nombre et en force ...
Analyse :
Kang Je-gyu est reconnu comme l’un des réalisateurs coréens les plus novateurs. Il a fait appel à des historiens et des spécialistes pour vérifier ligne à ligne la vraisemblance du scénario. La trame narrative est construite sur le point devue individuel des deux frères sudistes qui symbolise la dualité et le partage de la Corée. L’histoire personnelle est le moyen pour le réalisateur de questionner la folie meurtrière et les choix de chacun dans une guerre qui fit cinq millions de morts. Notons quand même le parti pris inévitable de ce film sud-coréen : la guerre de Corée est racontée par l’angle principal de la Corée du Sud. Deplus, le titre original Tae guk gi désigne le drapeau national de la Corée du sud.
Quelques mots sur Je-Gyu Kang :
Je-Gyu Kang est un coréen. Avant de devenir réalisateur, Je- Gyu Kang a d'abord été plusieurs fois lauréat de prix de meilleur scénario. En tant que cinéaste, il a fait un début de carrière fulgurant avec Gingko Red en 1996.Shiri,son deuxième long métrage s'est révélé être le plusgrand succès jamais connu dans l'histoire du cinéma sud-coréen. Le succès de ce film a éveillé l'attention des marchés internationaux sur le cinéma coréen. En 2001, Kang Je-Gyu crée sa propre société de production afin de développer des projets personnels, mais aussi afin d'aider la jeune génération montante et talentueuse du cinéma coréen.

Critiques presse :
«  Frères de sang est un copieuxmélange d'émotions et de stimuli, de sentimentalité et de brutalité. (...) Ce mélange de sentimentalité un peu hystérique et de violence graphique hyperréaliste, désinhibée, aboutit à une allégorie limpide, un peu emphatique mais nourrie d'une énergie surprenante. Le thème de la fraternité perdue et retrouvée, au centre de nombreux films coréens contemporains, est ici littéralement exhibé »Journaliste Jean François Roger, Le Monde
« Au risque de laisser les autres personnages devenir de la simple chair à canon, Kang Je-Gyu (...) a choisi de se focaliser sur ces frangins, qu'il jette dans des batailles à la violence extrêmement graphique, et dont la virtuosité ferait presque oublier Spielberg et son ...Soldat Ryan. Son film, fresqueguerrière excessive et ardente que n'aurait pas reniée le John Woo des débuts, laisse un goût tenace de boue et de sang. Puissant. » Journaliste Mathieu Carratier, Première
Interview :
A l'occasion de la sortie de Frères de Sang, le réalisateur Kang Je-Gyu a fait un détour par Paris avant de se rendre à Cannes. Décontracté et...
tracking img