Guerre et pauvrete

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1267 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Guerre et pauvreté

La pauvreté selon le dictionnaire Hachette édition se définit, entre autre, comme l'état de celui qui ne possède rien c'est aussi un manque de biens, une insuffisance des choses nécessaires à la vie. Arrêtons-nous là pour le moment.
Nous savons tous que l'homme est un animal, et comme tout animal l'instinct de survie prend le dessus à certains moment de son existencelorsque cette existence même est menacée.

Lorsqu'il manque à une personne les choses nécessaires à la vie c'est dire que cette en elle-même est menacée. Et c'est là que qu'intervient l'instinct de survie, cette tendance innée en l'animal, donc en l'homme, qui le pousse à prendre toutes décisions qui lui permettraient de résister à sa disparition, y compris la guerre.
A y voir de plus près, les paysravagés par la guerre sont pour la plus grande partie des pays où règne la pauvreté.
Le cas de mon pays, la Côte d'Ivoire, est significatif. La plupart des rebelles sont de jeunes desoeuvrées qui ont été recruté dans les quartiers populaires et autres endroits où règnent précarité, oisiveté, pauvreté. Ne dit-on pas que " ventre affamé n'a point d'oreille" et aussi que "l'oisiveté est mère detous les vices". Une population pauvre est un terrain fertile pour les pyromanes guerriers. Un jeune affamé, oisif qui a à peine 500F/jour (≈ 1ε) ne se laisserait-il pas tenté par les mirages d'aventuriers guerriers qui lui proposeraient un avenir meilleur dans un supposé nouvel ordre qu'ils vont établir.

Il est évident que la guerre trouve un bon terreau dans un environnement de pauvreté.Pourquoi les planteurs de coca préfèrent-ils cette culture au café? Ils sont bien intelligents ces seigneurs de la guerre qui savent exploiter ce filon.
Développer des théories sur la guerre, monter des scénarios de fin de conflits, exercer des pressions pour faire cesser les guerres ne donneraient que des résultats mitigés si l'on ne prend pas suffisamment en compte l'aspect pauvreté qui habite lescombattants.
C'est en cela que le programme DDR (Désarmement Démobilisation Réintégration) des nations unies est, à mon sens, assez bien réfléchit dans sa conception.
Il est intéressant surtout dans sa composante réintégration. S'il faut extraire les combattants (non militaire pour la plupart) des griffes de la guerre, il faut encore plus les intégrer dans la population active afin d'éloignerd'eux la précarité, l'oisiveté, la hantise de la pauvreté.
Au lieu de chercher à accumuler des biens, sur le dos de l'Etat, uniquement pour leur descendance, nos gouvernants gagneraient plus à créer des emplois pour la jeunesse, à occuper sainement les jeunes et encore mieux à créer des conditions pour l'auto emploi.
Il est vrai que c'est dans l'esprit des gens que naissent des idées de guerre, ilest encore vrai que c'est face à un état de pauvreté et de précarité insoluble que naissent des idées de guerre.

Dans nos efforts pour combattre les guerres et autres violences, n'oublions pas de lutter d'abord contre la pauvreté et la misère.

Les conséquences des conflits
Outre les nombreux morts et blessés, les conflits entraînent ou encouragent corruption, trafics, viols et autresexactions, recrutement forcés d’adultes et d’enfants, etc.
Les conséquences écologiques sont la dégradation ou la destruction des habitats, la surexploitation des ressources et la pollution. Pendant la première guerre du Golfe, l’incendie des puits de pétrole a pollué l’air et les sols, le déversement intentionnel de millions de litres de pétrole dans le golfe persique a tué des dizaines de milliersd’oiseaux et abimé les coraux et les côtes.
La destruction des villages en ex-Yougoslavie par les forces serbes a détruit les systèmes d’eau potable et d’eau usée. Quant à l’utilisation d’obus à l’uranium appauvri pendant les récents conflits pose lui aussi son lot de problèmes, dont l’évaluation suscite débat.
Ces différentes atteintes à l’environnement ne menacent pas seulement les...
tracking img