Guerre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2652 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre froide. 1ère phase: 1947 - 1962. Terminale ES
Affrontement Etats-Unis URSS
1947 à 1991
Séquence 2: la première phase de la guerre froide (1947 – 1962)
Introduction
La « guerre froide » est une guerre d’un type spécial :
C’est une guerre mondiale
C’est une guerre de longue durée (une quarantaine d’années)
C’est une guerre idéologique dont l’enjeuest la suprématie mondiale d’un système de valeurs sur l’autre : modèle américain sur modèle soviétique.
C’est un affrontement indirect entre Est et Ouest = d’où l’expression « guerre froide ».
Au cours de cette première phase de la guerre, des règles nouvelles émergent peu à peu pour gagner ou perdre
C’est la phase où les tensions entre E-U et URSS sont les plus gravesIdée centrale ou problématique de cette séquence : définir les règles de cette guerre « spéciale » et montrer comment elles émergent des événements ou comment les adversaires les appliquent.
1. Passage de l’Alliance à la méfiance et à l’affrontement.
· Premiers désaccords : la question allemande dès 1946. Tandis que l’URSS, dont le territoire a été ravagé par la guerre, veut transformerl’Allemagne en un pays exclusivement agricole, incapable de prendre sa revanche, et se livre à un démontage systématique des usines situées dans sa zone, les Britanniques et les Américains mettent fin très rapidement à la politique de démantèlement industriel et de dénazification. Ils redoutent de voir l’Allemagne appauvrie et mécontente basculer dans le communisme. Pour Staline, cette attitude est unrenversement de stratégie des Occidentaux qui veulent reconstruire une Allemagne forte et alliée des E-U.
· Conséquence : Staline prépare, dans la zone orientale de l’Europe, partout où stationne l’Armée Rouge, l’avènement de régimes communistes : les partisans de Moscou prennent graduellement le pouvoir.
Staline n’organise pas d’élections libres en Pologne comme cela était prévu à Yalta en1945.
· D’où discours de Churchill à Fulton (E-U) en mars 1946. Idées principales : - une formule frappante (« un rideau de fer ») marque officiellement le coup d’envoi de la guerre froide ; - responsabilité unique des Soviétiques, selon Churchill, dans le début de ce nouveau conflit.
2. Très vite la première règle de la guerre froide émerge :
· le 29 août 1949, l’URSS fait exploser sapremière Bombe A dans le Kazakhstan. L’obtention de cette technologie est pour partie due à un bon système d’espionnage.
· Elle contribuera à un climat de paranoïa aux Etats-Unis qui se traduira par la "chasse aux sorcières » ou chasse aux communistes menée par le sénateur Mc Carthy
· D’où le principe de la dissuasion atomique: chacune des deux superpuissances a les moyens de détruirel’autre. La guerre semble donc improbable.
· Cette règle se renforcera au fur et à mesure que les adversaires développeront quantitativement et qualitativement leurs stocks d’armes nucléaires.
· *2e* règle : la guerre ne peut se réaliser sur le plan militaire mais elle*
*
peut se déplacer sur d’autres champs
*3e* règle : la superpuissance cherche à se fabriquer une zone d’influence
·L’année 1947 met en évidence ces 2 règles de part et d’autre du rideau*
*
de fer, c’est-à-dire en Europe.
· Le 5 juin 1947, les Etats-Unis passent à l’action avec le plan Marshall, programme d’aide à la reconstruction de l’Europe occidentale. L’aide porte sur plus de 10 000 millions de dollars Les pays bénéficiaires se regroupent au sein de l’OECE (Organisation européenne de coopération économique)créée en 1949 et qui deviendra l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) en 1960. Ce plan permet le décollage européen + il offre des débouchés aux produits états-uniens + il détourne la classe ouvrière de l’attraction des valeurs communistes (révolution prolétarienne et libération de la domination capitaliste).

{draw:frame}


· Le président américain...
tracking img