Guerre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2866 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture

Eloge des frontières, de Régis Debray, Gallimard, 104 p., 7,90 euros.

L'auteur
Régis Debray, né en 1940 à Paris, réussit le concours d'entrée à l'École normale supérieure (major de promotion), puis passe l'agrégation de philosophie en 1965, tout en militant à l'Union des étudiants communistes. La même année, il part à Cuba et suit Che Guevara en Bolivie. Capturé en 1967,il passe 4 ans en prison puis rentre en France en 1973.
De 1981 à 1985, il est chargé de mission pour les relations internationales auprès du Président de la République française François Mitterrand. Il s'intéresse ensuite à l'impact des médias et à la communication. En 2002, il est à l'initiative de la création de l’Institut européen en sciences des religions (détachement auprès de l’Écolepratique des hautes études, à Paris). En 2005, il crée la revue Médium, Transmettre pour innover.
Il s’intéresse beaucoup au problème du religieux et de la croyance au sein du groupe social, pensant qu'il n’y a pas de société sans transcendance : ce n’est pas parce qu’on est athée qu’on n’a pas de valeurs sacrées. Pour lui, cette transcendance est nécessaire à la cohésion sociale.
Positionnementpolitique : « Si, au bout de la discussion, on m’oblige à me classer entre droite et gauche, je me dirais gaulliste de gauche, voire même, au grand dam de certains, gaulliste d’extrême-gauche ! Honnêtement, j’ai beaucoup de mal à trouver quelque intérêt que ce soit à la politique intérieure de la France d’aujourd’hui. » (déclaration du 20 mars 2010 sur LCP)

Le livre
Court (il reprend le texted'une conférence donnée à la maison franco-japonaise de Tokyo), il n'est pas pour autant de lecture très aisée, débordant d'allusions et de références culturelles. Il s'agit d'un essai, présenté comme un manifeste. Debray cherche visiblement à aller à l’encontre des idées en vogue, veut expliquer les angoisses et crispations identitaires, et plaide pour des séparations qui n’empêchent pas lepartage.

Résumé
Toutes les phrases en italique sont des citations

I/ A contre-voie
"Une idée bête enchante l'Occident: l'humanité, qui va mal, ira mieux sans frontières. […] Ainsi tout ce qui a pignon sur rue dans notre petit cap de l'Asie- reporters, médecins, footballeurs, banquiers, clowns, coaches, avocats d'affaires et vétérinaires- arbore-t-il l'étiquette "sans frontières".
Mais il s'agitd'un mirage. «Je viens pour ma part d’une terre ferme, toute ridée d’histoire, d’une Europe fatiguée d’avoir été longtemps sur la brèche, qui pense aux vacances et rêve d’une société de soins.» L'auteur déplore que les officiels de l'Europe tentent de lui faire parler le "globish" et n'assument pas le fait qu'elle contient "un maximum de diversité dans un minimum d'espace" (en l'opposant àl'Amérique du Nord).
Il rejette l'idée de frontière "naturelle", c'est d'abord "une affaire intellectuelle et morale". Mais 27 000 km de frontières nouvelles ont été créés depuis 1991.
«L’esprit fort de mon canton, qui a remplacé le “hourra l’Oural” par un “vive la ville-monde”, se croit en avance. J’ai peur qu’il ne soit en retard d’un retour du refoulé […] Chacun d'exalter l'ouverture tandis quel'industrie de la clôture (capteurs thermiques et systèmes électroniques) décuple son chiffre d'affaires". Brandir la diversité dispense "l'Internationale universitaire des penseurs" de prendre en compte la réalité.

II/ Au début était la peau
"Comment mettre de l'ordre dans le chaos ? […] En traçant une ligne. En séparant un dedans d'un dehors. L'autorisé de l'interdit" comme Dieu a séparé lalumière de la ténèbre au 1er jour de la Création., dans la Genèse. Romulus a tracé une enceinte sacrée, le pomerium, avec sa charrue, délimitant ainsi les frontières de la Ville. Par la frontière, le politique rejoint le religieux. "La plupart des peuples entretiennent avec leurs limites un rapport émotionnel et quasiment sacré".
"Quand une communauté se bat pour sauver sa peau –mur, mosquée ou...
tracking img