Guerre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1345 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience est-elle le reflet de la vie réelle?
Intro : Il s'agit avant toute chose, de définir les termes du sujet. La conscience est la connaissance qu'a l'homme de ses pensées, sentiments et actes. Elle constitue un retour sur elle-même: c'est la conscience de soi. Elle est également conscience morale ; c'est elle qui nous permet de faire la distinction du bien et du mal. Enfin, laconscience est psychologique : c'est la perception immédiate par le sujet de ce qui se passe en lui et autour de lui.
La vie réelle évoque ce qui a une existence concrète, par opposition aux apparences, illusions et fictions de l'imagination. Enfin, il convient de s'interroger sur la notion de « reflet » qui relie le terme de conscience et de réalité. Celui-ci se démarque ici par son ambiguité ; eneffet, se définit-il plutôt comme une image fidèle ou déformée?
Dans un premier temps, nous nous rattacherons à l'aspect mélioratif du terme de « reflet », en admettant que la conscience reflète bel et bien la réalité. Nous parlerons ensuite d'une différente manière d'interpréter la question posée, c'est à dire en considérant ce terme ambigu comme péjoratif ; la conscience ne serait que lereflet de la vie réelle, un reflet étant parfois source de déformation.
Enfin, nous nous interrogerons sur un point fondamental : La réalité existe-elle réellement, est-elle représentée comme quelque chose de concret?
I – Le reflet, l'image fidèle de la réalité
L'homme est un être pensant, et conscient d'exister. « Je pense, donc je suis »:
Pour Descartes, l'homme est défini par laconscience qu'il a de lui même, de son entourage, de son existence.
Un fait peut toujours être mis en doute. Cependant, lorsque « je » doute, c'est bien « moi » qui doute : c'est « moi » qui ait conscience que « je » doute.
Citons Descartes (méditation seconde) : « Il faut conclure et tenir pour constant que cette proposition : je suis, j'existe, est nécessairement vrai, toutes les fois que je laprononce ou que je la conçois en mon esprit ». Chaque fois que nous avons conscience de nous-même, nous sommes dans le vrai, dans la vie réelle. Et c'est cette conscience de soi, mais aussi des autres qui reflète au plus juste la vie réelle. L'homme est un sujet pensant : un être libre, qui pense, sujet capable de répondre de ses actes, de méditer, de douter.
Par ailleurs, l'approchescientifique s'avère être une approche pragmatique, concrète de la réalité : elle remplace la vision immédiate et subjective, par l'obligation de démontrer et de trouver des preuves. Cela nécessite de la réfléxion qui provient de la conscience. Ou encore, un individu face à une réalité soudaine telle que, par exemple, le décès d'un proche, le ramène immédiatement à la réalité « réelle ». Il s'agit d'unévenement révélateur pour lui où la conscience sera bel et bien le reflet de la vie réelle, au sens mélioratif.
La notion de conscience comme reflet direct de la vie réelle est en lien direct avec celle de liberté et de responsabilité. En effet, si la vision de la réalité d'un sujet est déformée, il n'est pas responsable de ses actes, et c'est bien ce que considère le droit. En effet, des individusmalades tels que les schyzophrènes (qui ont plusieurs « moi » dans le « je ») ou les psychopates (qui n'ont une vision de la réalité que de leur propre point de vue, et ne tiennent compte de celui des autres) ne sont pas jugés responsables de leurs actes en droit français.
{text:soft-page-break} II – La perception que l'on a de la réalité, une image propre à chaque individu et par conséquentdéformée
Lorsqu'un sujet s'observe dans un miroir, l'image que celui-ci va lui refléter différera inévitablement de sa vraie nature. En premier lieu, le miroir inversera le portrait de cette personne
; de plus, selon l'un ou l'autre, l'image réfléchie sera plus ou moins déformée. Par ailleurs, selon plusieurs critères physiques, psychologiques ou encore moraux, la vision de l'image renvoyée...
tracking img