Guerre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1107 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche : LA GUERRE FROIDE (2) : 1956-1975

1/ La coexistence pacifique (1956-1962)
. Mort de Staline en 1953. Khrouchtchev arrive au pouvoir en URSS. Il prône la “coexistence pacique” avec les Etats-Unis (Khrouchtchev : «Au siècle des missiles, que ton voisin te plaise ou non, il n’y a rien d’autre à faire qu’à s’entendre avec lui, car nous n’avons qu’une seule planète»). . Dégel dans lesrelations internationales. Reprise du dialogue, voyage de Khrouchtchev aux EU en 1959. . Mais une compétition maintenue entre les deux Grands, par exemple le dé spatial lancé par l’URSS aux EU : - Octobre 1957, Sputnik, 1er satellite articiel. Un choc aux EU qui craignent d’être distancés. - En 1961, cela s’aggrave : le premier homme dans l’espace est un Russe (Youri Gagarine). - Réaction trèsvigoureuse des EU. JFK promet en 1961 de «mettre un Américain sur la lune avant la n de la décennie». C’est le programme Apollo qui aboutit en 1969. . Et toujours des crises graves et une tension (la coexistence pacique n’est pas la n de la guerre froide) : - Construction du mur de Berlin le 13 août 1961 (la RDA devient une prison). - Kennedy à Berlin-ouest en 1963 réafrme le soutien des EU àBerlin-ouest et à tous les hommes libres, avertissant l’URSS de ne pas aller trop loin (Discours : «Ich bin ein Berliner»). - Crise des fusées de Cuba en octobre 1962 : la crise la plus grave de toute la guerre froide. On frôle la guerre.

2/ La Détente (1962-1975)
. Une volonté de détente suite à la très grave crise de Cuba de 1962. Manifestation de cette Détente : . Une volonté de limiter lacourse aux armements : - 1963 : traité de Moscou interdisant les essais nucléaires dans l’atmosphère, - 1968 : traité de non-prolifération nucléaire. (Ces deux traités n’ont été signés ni par la Chine ni par la France). - 1972 et 1979 : accords SALT sur la limitation des armes stratégiques. . En Europe : ”Ostpolitik” du chancelier de la RFA, Willy Brandt (1969-1973). - Reprise du dialogue entre la RFAet la RDA. - Les frontières allemandes et polonaises sont reconnues. - Un geste symbolique très fort : Willy Brandt agenouillé devant le monument élevé à la mémoire des victimes du ghetto de Varsovie en Pologne (7/12/1970). . La CSCE et les accords d’Helsinki, point culminant de la Détente (1973-1975) - On garantit l’inviolabilité des frontières européennes issues de 1945, - Signature de traitéssur les droits de l’homme (autodétermination des peuples, libre-circulation des personnes). Limites de cette Détente : . La Détente ne signie pas le désarmement (baisse), mais simplement une limitation (on xe un plafond). . La CSCE, une mascarade médiatique ? Les accords sur les droits de l’homme furent en effet vagues et peu respectés par l’URSS. . Toujours des conits indirects : l’exemple dela guerre du Vietnam (1965-1973) : les EU soutiennent le sud capitaliste contre le nord communiste. Enlisement de l’armée américaine dans ce conit très mal vu par l’opinion américaine. Les EU doivent se retirer en 1975. Le bilan est très lourd : 60 000 soldats US tués, plus d’1 million de Vietnamiens. Vers la n de la Détente : . Les EU sont affaiblis et connaissent dans les années 70 une série derevers : - echec au Vietnam qui provoque une crise de conance aux EU (présidence Carter), - scandale du Watergate qui oblige Nixon à démissionner en 1974, - la prise d’otages des membres de l’ambassade américaine à Téhéran en 1979 et l’échec du raid destiné à les libérer en 1980. . Cet affaiblissement des EU s’accompagne d’une poussée communiste qui montre que l’on est toujours dans une logiquede guerre froide : - Vietnam communiste réunié depuis 1975. - Laos et Cambodge passent également au communisme. Victoire des khmers rouges dirigés par Pol Pot au Cambodge qui se livrent à d’épouvantables massacres sous prétexte de “régénération communiste” (au moins 1 million de morts sur une population de 7 millions). - Soutien de l’URSS et de Cuba aux mouvements de «libérations marxistes» en...
tracking img