Guerre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (546 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Épreuve mineure : Texte de H. Truman
1) En 1947, H. Truman, président des Etats Unis de 1945 à 1952, analysant la situation internationale, soulignait que la misère qui frappait le continenteuropéen risquait de faire renaître la totalitarisme. La mise en place du plan Marshall, plan d’aide aux pays européens décidé en juillet 1947, fut la traduction économique de cette analyse. Il contribua doncà la division du monde en deux blocs antagonistes. Dans ses Mémoires, publiées en 1956, Truman présente qu’elle fut selon lui la riposte de Moscou. 2) Selon Truman, le but premier du plan Marshallétait d’empêcher l’URSS de « communiser » l’Europe Occidentale. Il se situait donc pleinement dans une logique d’ « endiguement ». L’aide américaine fut très importante : 12 milliards de dollars accordésà 16 pays, la moitié sous forme de dons, l’autre sous forme de prêts. Elle eut pour conséquence de relever l’Europe de la « misère économique » où la guerre l’avait plongé. Moscou ne pouvaitcependant rester sans réagir. Après avoir empêché les pays d’Europe de l’Est, tombés sous son influence depuis 1945-1946, d’accepter l’aide américaine, les Soviétiques tentèrent de mettre en place une «contrepartie du plan Marshall ». Ne pouvant directement rivaliser avec les Etats-Unis sur le plan économique, leur réponse fur idéologique (doctrine Jdanov) et politique (Kominform). La création d’uneassociation économique entre pays du Bloc de l’Est, le CAEM, fut plu tardive (1949) 3) H. Truman présente le blocus de Berlin (1948-1949) comme une conséquence du Plan Marshall, les Russes prenantprétexte de « difficultés techniques », pour tenter de faire pression sur les Occidentaux. Ce point de vue est discutable. Depuis la fin de la guerre, l’Allemagne était en effet divisée en quatre zonesd’occupation, tout comme Berlin, située en zone soviétique. Le sort de l’Allemagne et de Berlin avait été remis à plus tard. Les tensions grandissantes entre les deux Grands empêchèrent qu’une solution...
tracking img