Guerre lybie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2262 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Onu a-t-elle autorisé la guerre en Lybie dans le seul but de garantir la paix international ?

Après avoir reproché aux pays occidentaux leur complicité avec les régimes tunisien et égyptien, il peut sembler incohérent de s'opposer à une intervention militaire en Libye. Dans un premier temps, nous nous interrogerons sur la légalité de cette guerre. Dans un second temps, nous essayerons demontrer que, d'un point de vue moral, elle est totalement illégitime. Pour terminer, nous expliquerons pourquoi, selon nous, il est extrêmement dangereux de la soutenir selon le principe que, dans tous les cas, elle permettra quand même de mettre un terme aux massacres
Une guerre légale?
On a beaucoup insisté dans les médias sur le fait que la guerre contre la Libye avait été autorisée par l'ONU.Le 18 mars 2011, on lisait en une dans Le Soir que le Conseil de Sécurité avait « approuvé le recours à la force ». Dans La Libre Belgique, il était écrit que l'ONU avait donné son « feu vert à des raids ». Une intervention militaire, dès lors, pouvait être considérée comme légale en regard du droit international.
Bien qu'un recours à la force ait effectivement été autorisé par le Conseil deSécurité de l'ONU, il convient de lire attentivement la résolution 1973 pour mesurer les conditions de ce recours. Le texte prévoit un usage de la force dans deux cas précis. Tout d'abord, « pour protéger les populations et les zones civiles menacées d’attaque en Jamahiriya arabe libyenne », ensuite « pour faire respecter l’interdiction de vol imposée » dans la même région. Toute intervention nerespectant pas ces deux objectifs enfreindrait donc le droit international.
Or, on a pu lire dans que la résolution a pour but, « sans le dire officiellement », de « destituer Mouammar Kadhafi   ». Dans Le Soir, un journaliste a même parlé – tout naturellement  de « coalition anti-Kadhafi mandatée par l'ONU   ».
Il va de soi que si le but de l'intervention était réellement de protéger les civils, lecessez-le-feu décrété par Tripoli, s'il était respecté, aurait dû mettre un terme aux projets de bombardements. 
L'objectif des bombardements est donc clair, il s'agit, plutôt que de protéger des civils, d'en finir avec le régime de Kadhafi. Cet objectif a d'ailleurs été clairement exprimé , que le but de la communauté internationale était de « déloger » le colonel . Or, considérée sous cet angle,la guerre contre la Libye ne respecte pas le cadre fixé par la résolution de l'ONU. Elle est donc tout simplement illégale.
Mais les partisans des bombardements objecteront que c'est d'un point de vue moral, et en raison de « nos valeurs », qu'il convient de soutenir la guerre contre la Libye. Pour répondre à cet argument, nous prendrons trois des conditions généralement exigées pour parler deguerre juste, et montrerons en quoi elles ne sont pas ici respectées

Une guerre morale ?

a) Épuisement des ressources pacifiques

Une guerre morale ?

Épuisement des ressources pacifiques

Une première condition, pour parler de guerre juste, est d'avoir épuisé les solutions diplomatiques et pacifiques avant de recourir à la force. Dans le cas de la Libye, où s'affrontent deux groupesarmés, cela consisterait en une offre de médiation. Or, ni l'Europe ni les États-Unis n'ont fait une telle offre. Ils se sont bornés, tout comme l'ONU, à poser des ultimatums unilatéraux à Kadhafi. Le Venezuela,
en revanche, a proposé une « mission de médiation internationale formée de représentants de pays d'Amérique latine, d'Europe et du Moyen-Orient pour tenter de négocier une issue entre lepouvoir libyen et les forces rebelles ». Selon Al Jazeera, qu'on ne peut suspecter d'être pro-Kadhafi,
cette offre avait été acceptée par le gouvernement libyen et refusée par l'opposition, la France et les États-Unis. Toute sortie de crise pacifique n'était donc peut-être pas compromise. Pourquoi, dès lors, l'Occident ne s'est-il pas engagé sur une telle voie si son but était bel et bien de «...
tracking img