Guerre russo japonaise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4807 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les conséquences diplomatiques en Extrême-Orient : l’accord russo-japonais de 1907

La victoire du Japon en 1905 a modifié l'équilibre politique en Extrême-Orient, il y eut un changement de position entre le Japon et la Russie ceux qu’entre le Japon et les États-Unis. Une des conséquences de la tension nouvelle entre les États-Unis et le Japon fut la conclusion d'un accord russo-japonais, le 30juillet 1907. Les difficultés politiques et financières au sein de la Russie et le Japon ont également contribué à la recherche d’un accord.
L’objet de ce chapitre est d'explorer les raisons sous-jacentes de l'accord russo-japonais de relier et d'interpréter les négociations menant à l'accord.
Cet accord a été proposé par la Russie en raison d'un changement dans sa politique étrangère pourl'Asie et vers l'Europe. En fait, cet accord était plus proche des conditions souhaitées par le Japon que celles souhaitées par la Russie. Dans le cadre des négociations d'une entente cordiale, telle que proposée par la Russie, l’accord aboutit à ce que la Russie reconnaisse les intérêts particuliers du Japon en Corée et en Mandchourie du Sud, tandis que le Japon reconnaissait les intérêts spéciauxde la Russie, en Mongolie extérieure et Mandchourie du Nord.
L'accord a permis au Japon de mettre en œuvre son plan d'annexion de la Corée et de renforcer sa position dans la Mandchourie du Sud, tandis que la Russie était en mesure d'intensifier ses activités en Mandchourie du Nord et en Mongolie extérieure. Cet accord a également conduit plus tard à la participation indirecte du Japon dansl'encerclement de l'Allemagne par la « Triple Entente » (Anglo-Franco-Russe) en août 1907.

Pendant la guerre les États-Unis espéraient que la victoire du Japon limiterait l’influence de la Russie en Mandchourie et y rétablirait la « Port-Ouverte ». Le président Theodore Roosevelt aida le Japon afin d’expulser les Russes de la Mandchourie pensant protéger les intérêts commerciaux américains.Cependant, il n'avait pas prévu la défaite rapide de la Russie. Lorsque les signes d'épuisement de la Russie ont commencé à apparaître, il fut inquiété qu'elle ne s'effondre complètement. Il était désormais favorable à des plans qui permettent de préserver un équilibre des pouvoirs entre la Russie et le Japon au lieu que la Russie fut expulsé de la Mandchourie, il espérait que sa présence continue ylimiterait l'expansion japonaise.
Après la guerre, dans le traité de Portsmouth, la Russie avait renoncé au chemin de fer en Mandchourie du Sud. Les dirigeants du Japon avaient des opinions fermes concernant ce chemin de fer. Ils considéraient l’expansion japonaise sur le continent comme une aventure dangereuse, et ont tenté de limiter l'avance du Japon afin d'éviter le danger d’une guerreinternationale. Selon eux, la gestion du chemin impliquait des dangers financiers et politiques. C’est pourquoi l’offre d'achat des chemins de fer d’un homme d’affaire américain, Harriman,  pour ¥ 100 000 000 a été bien accueillie par les hommes d'État et la plupart des responsables financiers du gouvernement.
Komura Jutaro, chef plénipotentiaire du Japon à Portsmouth, s’opposa au projet de vente duchemin de fer de Mandchourie du Sud. Il n’était pas d'accord de donner au étranger, une des plus riches prises de guerre du Japon. Komura craignait que le public japonais qui était déjà mécontents du traité de paix se soulève, s’il apprenait le plan de vendre le chemin de fer de Mandchourie du Sud à une compagnie américano-japonais et de renoncer à sa gestion.

L’antagonisme américain envers laRussie pendant la guerre peut être attribué au fait que la Russie a tenté de coloniser la Manchourie, qui était un marché important pour les États-Unis. Par conséquent, après la conférence de Portsmouth, il y avait de grandes attentes de l’Amérique sur la réouverture du marché en Manchourie. Mais le marché n'a pas été réouvert, et un certain nombre des marchands américains et britanniques à...
tracking img