Guerre d'ascalon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1032 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le contexte historique décrit par notre œuvre, est le siège d’Ascalon par le roi Baudoin III, qui eu lieu pendant la deuxième croisade. La deuxième croisade fut provoquée par la chute d'Édesse en 1144, celle-ci à forcer pape Eugène III à proclamer une nouvelle croisade en 1146. Dans cette guerre pour la terre sainte, Saint Bernard prit une part prédominante, le roi Louis VII (roi des Francs) pritla croix, et l'empereur Conrad III (roi romain germanique) à Spire (1147). La deuxième croisade est considéré comme un échec, puisqu’au lieu de lutter contre l'atabeg d'Alep qui avait pris Édesse, les deux souverains se rendirent Jérusalem et mirent le siège devant Damas. Le siège n’ayant aucun succès, ils rentrèrent alors en Occident où l'échec de la croisade suscita de profonds remous.Finalement, à partir de 1165, il devint évident pour les dirigeant de l’Orient latin que, sans l'arrivée de nouveaux secours, ils ne pourraient supporter la constante pression de l'État musulman sur leurs frontières. Pour répondre à l’appel à l’aide de leurs alliés, le pape Alexandre III lança alors des appels à la croisade, qui devaient être renouvelés par ses successeurs, mais avec un résultat trèslimité. Ce n’est finalement seulement la destruction de l'armée du roi de Jérusalem par Saladin et la chute de la Ville sainte en 1187 qui, provoquant une émotion considérable en Occident, rendirent possible une nouvelle croisade.

Maintenant que l’on comprend la cause première de l’œuvre, il est intéressent d’en savoir un peut plus sur l’homme qui fut l’instigateur de se siège, soit le roi BaudoinIII. Baudoin III est le fils du roi Foulques d'Anjou et de Mélisende (fille de Baudouin II), il est le demi-frère de Geoffroi Plantagenêt, comte d'Anjou. Baudouin héritera en 1143, du titre de roi de Jérusalem, mais il ne pourra accéder au pouvoir avant l’année 1152. La gestion des affaires se faisait par sa mère, la reine Mélisende, laquelle commi plusieur erreur dont de rompre l'alliancedamasquine ménagée par Foulques (1147) et réussit, malgré l'opposition des barons et des conseillers de Foulques, à détourner contre Damas la deuxième Croisade, se qui, comme expliquer plustôt, causa la défaite de la deuxième croisade. Un fait important du règne de Baudoin III est qu’en 1158, il épousa Théodora, nièce de l’empereur de byzantin Manuel Comnène. Suite à ce mariage, les deux souverainspurent unirent leurs forces contre les musulmans, cependant ils prirent un arrangement disant que Baudoin III devait respecter les frontière byzantines au nord de possessions latines. Cet accord est important, puisque certains francs considérèrent ce traiter comme trahison, toutefois, le roi de Jérusalem l’accepta, puisqu’il établissait un protectorat byzantin au nord de la Syrie, région du royaumesqu’il ne pouvait protéger seul. Le roi Baudoin mourut finalement en 1162, n’ayant pas d’enfants, son frère Amaury 1er lui succède. La réaction de ses sujets fût la suivante : « la plupart le pleurèrent comme étant un souverain juste qui s’il n’avait pu empêcher Nur al-Din d’unifier la Syrie, était parvenue à restaurer la fortune du royaume après la deuxième croisade. » Une chose remarquablequ’il réussi a faire est de rassemblé les latins d’Orient, malgré les échecs de la deuxième croisade, et aussi de gagner le respect de ses ennemis musulmans.

Pour comprendre pourquoi Baudoin III voulut s’emparer d’Ascalon, il faut savoir les événements précurseurs de sa décision. En effet, pendant que les Francs et les Turcs se livraient une guerre sans merci pour le contrôle des terres saintes eten périphéries, du coté de l’Égypte au contraire, avec les Fatimides , c’était de simples escarmouches de garnisons. Celle d’Ascalon, dernière place forte Fatimide en Palestine, faisait la petite guerre aux garnisons franques qui ne s’en préoccupaient que peut. En effet, les francs se préoccupait peut de cette dynastie usée et depuis longtemps inoffensive. Mais finalement, au milieu du douzième...
tracking img