Guide de la macroeconomie moderne-

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1080 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Guide de la macroéconomie moderne
(La pensée économique moderne – trado Mazerolle)

Table des matières

1 Visions de la macroéconomie (conceptions de la macroéconomie)
1.1 Macroéconomie : questions et idées (thèmes et problèmes)
1.2 Objectifs, instruments et rôle du gouvernement (pouvoirs publics)
1.3 La grande dépression
1.4 La montée et la chute (déclin) du consensuskeynésien
1.5 Schizophrénie théorique dans l’économie (l’analyse économique) de l’après-guerre
1.6 La synthèse néoclassique
1.7 Questions de méthodologie
1.8 L’usage de la rhétorique dans le discours économique
1.9 Les écoles de pensée dans la macroéconomie moderne
1.10 Expliquer les « faits stylisés »
Entretien avec Stanley Fischer

2 Keynes vs le « vieux »modèle classique (il y a vraiment, en économie, un avant, un pendant, et un après Keynes)
2.1 Introduction
2.2 Macroéconomie classique
2.3 Détermination de l’emploi et de la production
2.4 La loi de Say (idée vague selon laquelle « l’offre crée la demande » et donc il faut s’occuper de stimuler l’offre sans s’occuper de la demande. Keynes avait en gros la vision opposée)(Say utilisela notion de « valeur » d’un produit)
2.5 La théorie quantitative de la monnaie
2.6 La Théorie générale de Keynes
2.7 Interprétation de la Théorie générale
2.8 Les principales propositions de Keynes
2.9 L’analyse par Keynes du marché de l’emploi (du travail)
2.10 Le rejet par Keynes de la loi de Say
2.11 Keynes et la théorie quantitative de la monnaie
2.12Trois interprétations importantes (lectures différentes) de Keynes
2.13 Le « nouveau savoir (nouvelle recherche) keynésien »
2.14 La renaissance classique (le renouveau classique)
Entretien avec Robert Skidelsky

3 L’école keynésienne orthodoxe et la réinterprétation de Keynes (c’est étonnant comme Keynes a besoin d’être « interprété » ; il est si peu clair que ça ? Et l’économieen générale est-elle si obscure, que même son plus grand spécialiste est incompréhensible ? On dirait un système philosophique à la Kant ou Hegel)
3.1 Introduction
3.2 L’école keynésienne orthodoxe
3.3 Le modèle IS-LM
3.4 L’équilibre de sous-emploi dans le modèle keynésien
3.5 La réinterprétation de Keynes : les modèles de déséquilibre
Entretien avec James Tobin

4L’école monétariste orthodoxe (tout repose sur la quantité de monnaie en circulation ? mais quid du crédit réel ou potentiel  dont jouissent les acteurs économiques ?)
4.1 Introduction
4.2 L’approche quantitative de la monnaie
4.3 L’analyse à l’aide de la courbe de Phillips augmentée des attentes (anticipations)
4.4 L’approche monétariste de la balance des paiements et de ladétermination du taux de change
4.5 L’école monétariste orthodoxe
Entretien avec Milton Friedman
Entretien avec David Laidler

5 La nouvelle école classique (résurgence des modèles classiques issus du XIXe et du XVIIIe siècles ?)
5.1 Introduction
5.2 La structure des nouveaux modèles classiques
5.3 La théorie de l’équilibre du cycle des affaires
5.4 Lesimplications en terme de politique économique de la nouvelle approche classique
5.5 Conclusion
Entretien avec Robert Lucas Jr.
Entretien avec Patrick Minford

6 L’école du cycle réel des affaires (cycle économique réel) (nouvelle « pet idea » ? le cycle réel des affaires ; « les cycles sont engendrés par les réponses (optimales) des agents à des chocs réels, essentiellement des chocstechnologiques. » ; courbe de cycle de vie d’un produit ? ou d’un procédé de production ? C’est ce qu’enseigne le conseil en stratégie…)(il ne s’agit pas du tout d’un cycle comme le cycle de financement d’une production unique…)
6.1 Introduction : la fin de la nouvelle macroéconomie classique
6.2 Transition depuis la théorie monétariste vers le cycle réel des affaires
6.3 La théorie...
tracking img