Guillaume apollinaire - la force du miroir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1188 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Guillaume Apollinaire
Biographie
Guillaume Apollinaire est né à Rome le 26 août 1880. En 1901, il s’éprend de la gouvernante anglaise Annie Playden. Il découvre notamment les paysages de la Rhénanie. Elle partira plus tard pour l’Amérique, et leur rupture sera très douloureuse pour Apollinaire : il s’agit de la période rhénane. Guillaume Apollinaire s’installe à Montmartre en 1907 où ilrencontre Marie Laurencin, une jeune femme peintre. Cette rencontre ouvre une période de renouveau créateur. A cette époque, il fréquente les artistes de l’avant-garde tels que Picasso, Matisse, Max Jacob… Au début de 1908, il multiplie ses collaborations aux revues et journaux. Apollinaire publie son premier livre le 28 novembre 1909, « l’Enchanteur pourrissant » . En 1911, il inaugure une chronique aumercure de France qu’il tiendra jusqu’à sa mort. Apollinaire publie ensuite « Alcools » en 1913, recueil majeur qui réunit son œuvre poétique depuis 1898. Il parvient à s’engager dans l’armée française et demande sa naturalisation. La guerre devient matière de sa poésie. A Lou, puis Madeleine, il adresse des poèmes sensuels et passionnés. Blessé à la tête, en mars 1916, il regagne Paris, etreprend peu à peu ses activités littéraires et journalistiques. Deux ans plus tard parait « Calligrammes », poèmes écrits sous forme de dessins, et en vers et strophes. Le 9 novembre 1918, Guillaume Apollinaire meurt à l’âge de 38 ans de la grippe espagnole.
Mouvements littéraires
Guillaume Apollinaire est à l’origine du surréalisme et fait ainsi figure de précurseur de ce mouvement. En effet,l’auteur utilisera le néologisme « surréaliste » pour désigner son drame. Pour lui, le surréalisme est une représentation de la réalité et non une imitation de cette dernière. Mais l’idée qu’Apollinaire fixe sur le mot « surréalisme » évoluera sensiblement. En effet, « L’acte de naissance » de ce courant littéraire est signé en 1924, lors de la publication du manifeste du surréalisme par André Breton.Dans ce manifeste, Breton décrit la ligne de conduite du mouvement, en expliquant d’emblée que le surréalisme ne peut apparaitre qu’en « l’absence de tout contrôle exercé par la raison ». Le surréalisme explore donc de nouvelles techniques de création qui laissent le champ libre à l'inconscient et force l’abolissement des conditionnements. Apollinaire est aussi un adhérent du mouvement du symbolismequi vise à lire un poème sur une multitude de plans, à dévoiler un monde caché. Il faisait également partie des poètes engagés lors de la première guerre mondiale.
Présentation de l’œuvre choisie
Nous avons choisi un poème de Guillaume Apollinaire s’intitulant « la force du miroir  ». Notre choix s’est porté sur cette œuvre car il nous semblait intéressant d’aborder le sujet du surréalisme d’unpoint de vue littéraire. Ce poème démontre que la femme se cache derrière son propre reflet, un reflet qu’elle fascine. Un reflet que l'homme va aimer plus qu'elle-même. Guillaume Apollinaire admet par ce poème s'éprendre du reflet plus que de Linda, il admettra que ce dernier le rend malhonnête et infidèle. Aussi explique-t-il pour quelles raisons il l'aime tant. Ce reflet n'est autre qu'unepartie de Linda, l'image qu'elle a veut véhiculer et faire aimer, faire passer pour ce qu'elle est entièrement. L’auteur porte donc un regard double entre la véritable Linda et son image. Expliquant et analysant les émotions que ces deux faces suscitent telle une psychanalyse pour en arriver à la conclusion de ce qui l’attire réellement chez Linda.
Analyse du poème
« La force du miroir » est unpoème composé de six strophes organisées en quatrains. Les rimes sont dites croisées car elles ont la même sonorité un vers sur deux. Cet écrit est un alexandrin. L'alexandrin ou "dodécasyllabe", vers de douze syllabes, est en principe un vers parfaitement équilibré. Il comporte en effet un temps fort sur sa sixième syllabe qui scinde le vers en deux parties égales (de six syllabes) que l'on...
tracking img