Guillaume apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (531 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Guillaume Apollinaire (1880-1918)

Biographie
Il nait à Rome sous le nom de Wilhelm Apollinaris Albertus de Kostrowitzky. Fils d'une demi-mondaine d'origine balte et d'un officier italien, par quiil ne sera pas reconnu - cette naissance illégitime affectera durablement sa poésie.
Etudes dans différentes villes du Midi (Monaco, Canes, Nice).
A partir de 17 ans, signe ses poèmes sous le nomd'Apollinaire.
1899 : Découvre Paris. Puis entraîné en Belgique suite à divers événements familiaux. Découverte de l'Ardenne.
Retour à Paris où il exerce successivement différents métiers :secrétaire, nègre, pigiste... Se rapproche ainsi des milieux intellectuels et commence à faire paraître des textes dans des revues. 1902 : L'Hérésiarque et Cie paraît dans La Revue Blanche
Puis repart, pourl'Allemagne, pour être précepteur. Découvre l'Europe centrale, connaît une passion amoureuse pour Annie Playden, muse de superbes poèmes d'Alcools.
Septembre 1902 : Retour à Paris. Employé de banque.Mais continue de fréquenter cafés littéraires. Rencontre André Salmon, avec qui il crée la revue Le Festin d'Esope, Picasso, Jacob et Derain.
1904 : Publication dans Le Festin de L'Enchanteurpourrissant.
1907 : s'installe à Montmartre. Devient une des figures de proue de l'avant-garde littéraire. Défend les artistes contemporains, notamment dans la presse. Se lie à Marie Laurencin.
Sous un(autre) pseudonyme, publie des romans érotiques comme gagne-pain.
1909 : s'installe à Auteuil. Le Mercure de France publie « La Chanson du Mal-Aimé ». Edition de son premier livre, L'Enchanteurpourrissant, par D. H. Kahnweiler.
A partir de 1910, multiplication de ses activités : préfaces, contes, chroniques...
1911 : Impliqué par erreur dans une affaire de vol d'objets d'art au Louvre. Il en sorttrès affecté, d'autant qu'à la même période survient sa séparation avec Marie Laurencin.
1912 : Publication dans Les Soirées de Paris du « Pont Mirabeau » et de « Zone »
1913 : Consécration...
tracking img