Hacktivisme et cyberterrorisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2128 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

Il y a encore peu de temps de cela tout ceux qui s’opposaient a la volonte des grands de ce monde descendaient simplement dans la rue et manifestaient, pacifiquement pour les plus calmes ou encore un peu plus violemment pour les autres. Ces annees de protestations plus ou moins pacifiques ne sont pas si lointaines que cela semble, mais le monde evolut dans tous les domaines. Il nerevient pas a dire que nous avons evoluer a tel point que plus personne ne descend dans la rue, les personne continue de descendre dans les rues, mais de nouvelles methodes de contestations et de terreurs sont nees. Ces methodes sont directement liees au petit monde que la race humaine s’est cree a la fin du XX ieme siecle : Internet. Nous avons quitter l’activisme pour l’hacktivisme et le terrorismesimple pour le cyberterrorisme. Que signifie donc ces termes ? De quelle maniere notre monde les vit ?

HACKTIVISME

L'évolution de l'Internet a créé un nouveau modèle de l'interaction humaine, comme une présence en ligne est en cours de création afin de compléter les activités traditionnelles hors ligne.
Cela a donné lieu à une nouvelle tendance inquiétante de l'activisme politique et deprotestation qui se déroule dans le cyberespace. Qu’entend on par hacktivisme ?

« L'hacktivisme est une contraction de hacker et activisme. Ici se trouvent simultanément les savoir faire technologiques et analyses politiques. Le « hacktiviste » infiltre des réseaux, toutes sortes de réseaux, et pas seulement les réseaux électroniques, mettant son talent au service de ses convictions politiques,et organisant des opérations coup de poing technologiques : piratages, détournements de serveurs, remplacement de pages d'accueil par des tracts … Souvent ce terme implique aussi un troisième « art ».
Hacker comme virtuose de la technologie et activiste politique que l'on retrouve le plus souvent dans les luttes libertaires, antifascistes, altermondialistes, mais aussi religieuses (extrémistesreligieux). Cette jonction d'une pensée politique et d'un savoir faire technologique est souvent l'œuvre de ceux qui veulent que leur action ait un réel impact. Un geste politique sans forme n'aura pas de visibilité, une virtuosité technique sans l'intelligence du contexte n'aura pas d'efficacité, d'où la combinaison des trois termes « hack », « activisme », « art ».
Ce sont des actions quipeuvent prendre la forme de désobéissance civile. »
S’il vous semble que ce sont des evenements assez rares qui n’ont pas une grandre importance, vous devrez etudier quelques faits et exemples de ce phenomene. Ils sont de loin plus eloquents que des mots sur le sujet.

« L'un des premiers événements documentés d’Hacktivisme était le "Réseau Strano sit-in», une grève des ordinateurs dirigée contre legouvernement français en 1995.

En 1998, l'Electronic Disturbance Theater menées "virtual sit-in" sur les sites Web du Pentagone et le gouvernement mexicain à mettre l'attention du monde sur la situation des droits des Indiens dans l'Etat mexicain du Chiapas.

L'un des plus célèbres exemples de hacktivisme a été la modification de sites Web indonésien en des appels à «libérer le Timororiental" en 1998 par des pirates portugais.

Le Décembre 29, 1998, les légions de l’Underground (LoU) ont déclaré une guerre cybernetique en Iraq et en Chine avec l'intention de perturber et de désactiver l'infrastructure Internet. En Janvier 7, 1999, une coalition internationale de pirates informatiques (y compris Cult of the Dead Cow, 2600 's du personnel, du personnel de Phrack, L0pht, et leChaos Computer Club) a publié une déclaration commune condamnant la déclaration de guerre de la LoU. Ces derniers ont répondu par le retrait de leur déclaration.

Les hacktivistes ont tenté de perturber le système Échelon (une internationale de communications électroniques réseau de surveillance de filtrage toutes les par satellite, micro-ondes, cellulaire, et la fibre optique trafic) par...
tracking img