Haha

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5049 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Description d'un cycloneTypes et conditions de formation
Les cyclones tropicaux
Les cyclones extratropicaux
Les cyclones subtropicaux
Les cyclones polaires
Lieux et directions des cyclones
Nombre de cyclones par an
Les effets d'ENSO et des autres phénomènes sur le nombre de cyclones
Classement et conséquences des cyclones

Résumé :
Un cyclone est une perturbation atmosphérique sousl'aspect d'une grosse masse nuageuse en bandes spirales, associé à une dépression très creuse avec des vents tourbillonnant de plus 120 km/h. Dans l'hémisphère sud, les vents tournent dans le sens des aiguilles d'une montre autour du cyclone. Et dans l'hémisphère nord ils tournent dans le sens inverse. Le sens de la rotation des vents autour de la dépression est dû à la rotation de la Terre nommé laforce de CORIOLIS.
Un cyclone est composé d'un "oeil" d'un diamètre en moyenne de 20 à 50 kilomètre, mais qui peut atteindre 200 kilomètre suivant le cyclone. Plus on se rapproche de l'oeil plus la température augmente (10 C de plus que l'air environnant en haute altitude et de 0 à 2 C en surface), plus la pression est basse, plus les précipitations sont importantes et plus les vents deviennentviolents, en allant jusqu'à 250 km/h pour les cyclones les plus puissants, alors que quand on est dans l'oeil les vents sont très faibles.
Les cyclones tropicaux ont un diamètre, en général de quelques centaines de kilomètres mais ils peuvent atteindre, 1000 voir même 1500 km et leurs structures nuageuses peuvent atteindre 20 km hauteur.

STRUCTURE d'un CYCLONE

C'est une énorme masse denuages pouvant s'étendre sur un diamètre de 300 à 500 km (ALLEN en 1980 mesurait même plus de 600 km !), organisés en bandes spiralées qui semblent s'enrouler vers un centre de rotation, plus ou moins visible d'ailleurs. Ce cœur du système est un cœur chaud (sur plusieurs centaines voire milliers de mètres, en tous cas plus chaud que l'air environnant).

C'est au niveau de ce centre que la pressionatmosphérique est la plus basse.

Au stade de tempête tropicale, ce centre est noyé au milieu des nuages de type Cumulonimbus, à fort potentiel précipitant et orageux. Il est parfois difficilement discernable.

Au stade d'ouragan, ce centre est plus net et il apparaît alors souvent sous forme d'" oeil " de petite dimension, souvent de l'ordre de 20 à 40 km (LUIS 95 avait un oeilparticulièrement large mesurant plus de 60 km avant de toucher Antigua et Barbuda). Cette zone est dépourvue de nuages ce qui permet de la distinguer sur les images satellitaires (tête d'épingle sombre entourée par le mur de nuage tout blanc) et il y règne un calme apparent : pas de pluie, vent faible.

Rappelons-nous HUGO 89 sur la Grande-Terre de Guadeloupe lorsque, d'un seul coup, tout s'est calmé ; la luneapparût dans un halo de nuages fins de haute altitude, un zéphyr soufflait faiblement ... Et puis 30 minutes plus tard, les coups de boutoir du vent ont repris brusquement, l'oeil était passé et le mur qui l'entourait arrivait avec son cortège de pluies diluviennes, de vents violents ...

Car c'est dans cet anneau entourant l'oeil que le cyclone montre ses aspects les plus dangereux et les plusdévastateurs : vents et pluies, on l'a vu, mais aussi marée cyclonique se rajoutant aux effets dévastateurs de la houle.

TERMINOLOGIE dans le MONDE

Dans les Antilles françaises, en Martinique et Guadeloupe, on utilisait le terme de cyclone, dans le temps, pour parler des phénomènes cycloniques ayant atteint le stade d'ouragan. Mais dans nos îles antillaises, il a fallu harmoniser laterminologie employée dans l'ensemble de la région, le Centre Spécialisé de Miami faisant autorité en la matière. Ainsi en 1986, a-t-on décidé de reprendre le mot américain " hurricane ", ouragan en français, terme qui appartenait à l'origine au langage des indiens Caraïbes, " Hurracan " étant leur dieu des malheurs, responsable des catastrophes climatiques. Pourtant, le langage créole continue...
tracking img