Hamlet david bobee

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1586 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
HAMLET

Mise en scène de David Bobee

David Bobee le dit lui-même au sujet de son spectacle : « Notre version d’Hamlet se déroule dans une grande morgue de carrelage brillant. Des murs froids et durs de 5m de hauteur, les dimensions d’un palais. Le Danemark comme chambre froide. »
Le décor annonce la couleur du spectacle : noir, sombre, une couleur de mort. Sur le devant de la scèneà gauche, le cadavre du roi du Danemark, le père d’Hamlet. Il est étendu dans un costume noir ; le fossoyeur veille sur sa dépouille avec de temps en temps des éclats de rire à vous retourner la peau.
Des « tiroirs » sont visibles sur le mur de droite, guettant le moment d’avaler les corps des personnages qui tomberont au fur et à mesure de la pièce…
« La chair froide et pourrissante, la mortdans ce qu’elle a de plus brutal et de moins romantique. »
A cour un mât qui servira aux acrobaties d’Hamlet ( alias Pierre Cartonnet ), et lui permettra de s’extraire quelques instants de son désespoir ou de mieux observer les habitants de ce palais qu’il exècre.
La mort est omniprésente dans ce spectacle : elle nous est rappelée aussi bien par ce décor morbide que par la présence constante dufossoyeur dans tout l’acte I, alors qu’il n’a quasiment aucun texte.

David Bobee nous offre un spectacle populaire qui cherche à se rapprocher le plus possible du public, aussi bien par sa traduction revisitée par Pascal Collin que par des références cinématographiques que je développerai par la suite.
En effet, cette version de Hamlet coupée à peu près aux deux tiers du texte intégraldésacralise la pièce de Shakespeare et la rend plus proche de nous, spectateurs du XXIeme siècle. Tournures de phrases, dialogues…respectent le texte tout en l’adaptant au public contemporain.
La scénographie est sophistiquée et inscrit sans peine la pièce dans les temps modernes ; le spectre du père de Hamlet, par exemple, est représenté en images numériques sur écran géant, ce qui renforce de plusl’ambiguïté de cette vision : Hamlet a-t-il rêvé, sont-ce les prémices de sa folie, ou le spectre est-il réellement revenu pour lui révéler ce lourd secret ?

Le théâtre de Bobee pourrait être ici qualifié de « théâtre hollywoodien ». Comme citées ci-dessus, on trouve des références cinématographiques et des reprises de grands mythes contemporains, tels que Batman ou Dark Vador, dont les histoiresse rapprochent beaucoup de celle de Hamlet ( Batman alias Bruce Wayne, dont les parents sont assassinés lorsqu’il est petit, fera tout pour les venger et retrouver leur assassin. ).
« Batman, c’est le vengeur masqué, le justicier de la nuit…Avec, pour ceux qui connaissent un peu l’histoire, un rapport au père, au deuil, qui a son importance. Donc, ce déguisement est une nouvelle provocation. »Une image particulièrement émouvante : Hamlet, déguisé en Batman donc, tournoie de plus en plus vite sur le plateau recouvert d’eau, s’arrête, tournoie encore, glisse, tombe…se débat dans l’eau, essaie de se relever…une métaphore de plus sur le désespoir et la lutte de Hamlet ?

En effet les images que Bobee donne à voir sont spectaculaires ; la mort d’Ophélie, par exemple, avec le plateaurecouvert d’une eau noire où chaque mouvement se reflète. Ou même lorsque Hamlet monte au mât accompagné d’une musique douce et triste, où ses acrobaties nous rappellent sa situation et son désespoir, sa quête de vérité, ses questions…Il monte, se contorsionne avec grâce autour du mât, nous donne des frayeurs en tombant à moitié, remonte avec peine…C’était une image magnifique qui m’a donné leslarmes aux yeux.
Il se hisse de haut en bas, entre le Ciel et la Terre.

Pierre Cartonnet incarne un Hamlet encore très jeune, sortant à peine de l’enfance. Sa voix mue encore, il est très fragile, petit. La mort de son père l’a profondément bouleversé.
Il est difficile de dire à quel moment de la pièce Hamlet sombre vraiment dans la folie. Tout au long du spectacle le monde autour de lui...
tracking img