Hamlet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (555 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE SPECTRE. - Tu es prêt, je le vois. Tu serais plus inerte que la ronce
qui s'engraisse et pourrit à l'aise sur la rive du Léthé, si tu n'étais pas
excité par ceci. Maintenant, Hamlet, écoute ! Ona fait croire que, tandis
que je dormais dans mon jardin, un serpent m'avait piqué. Ainsi, toutes
les oreilles du Danemark ont été grossièrement abusées par un récit
forgé de ma mort. Maissache-le, toi, noble jeune homme ! le serpent qui
a mordu ton père mortellement porte aujourd'hui sa couronne.

HAMLET. - ô mon âme prophétique ! Mon oncle ?.

LE SPECTRE. - Oui, ce monstre incestueux,adultère, par la magie de son
esprit, par ses dons perfides (oh ! maudits soient l'esprit et les dons qui
ont le pouvoir de séduire à ce point !), a fait céder à sa passion honteuse
la volonté dema reine, la plus vertueuse des femmes en apparence...
ô Hamlet, quelle chute ! De moi, en qui l'amour toujours digne marchait,
la main dans la main, avec la foi conjugale, descendre à un misérabledont les dons naturels étaient si peu de chose auprès des miens ! Mais,
ainsi que la vertu reste toujours inébranlable, même quand le vice la
courtise sous une forme céleste ; de même la luxure,bien qu'accouplée à
un ange rayonnant, aura beau s'assouvir sur un lit divin, elle n'aura pour
proie que l'immondice.
Mais, doucement ! Il me semble que je respire la brise du matin.
Abrégeons. Jedormais dans mon jardin, selon ma constante habitude,
dans l'après-midi. A cette heure de pleine sécurité, ton oncle se glissa
près de moi avec une fiole pleine du jus maudit de la jusquiame, et m'enversa dans le creux de l'oreille la liqueur lépreuse. L'effet en est funeste
pour le sang de l'homme : rapide comme le vif-argent, elle s'élance à
travers les portes et les allées naturelles ducorps, et, par son action
énergique, fait figer et cailler, comme une goutte d'acide fait du lait, le
sang le plus limpide et le plus pur. C'est ce que j'éprouvai ; et tout à
coup je sentis, pareil...
tracking img