Hanlon, l'univers des gens de bien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5232 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Gregory Hanlon
L’univers des gens de bien. Culture et comportements des élites urbaines en Agenais-Condomois au XVIIe siècle, Bordeaux, 1989, 339 p. | |

Présentation de l’auteur
Gregory Hanlon est un auteur canadien anglophone, professeur à Dalhousie University (Halifax, Canada). Il a fait ses études à Bordeaux. Cet ouvrage a été soutenu comme thèse de IIIe cycle de l’Université deBordeaux III en 1983. M.J.-P. Poussou en était le rapporteur-directeur.

Présentation de l’ouvrage
Fond : L’auteur présente la région de l’Agenais-Condomois en se basant sur les archives communales et départementales, sur de très nombreux textes publiés localement ou d’auteurs de la région. Pour J.-P. Poussou son approche est anthropologique.

Forme : Les tableaux et illustrations ne sontintéressants que pour l’Agenais-Condomois. La Conclusion est très synthétique mais très courte. C’est un ouvrage à ne pas prendre à l’oral ; il est beaucoup trop centré sur une région. Cependant le chapitre sur les huguenots peut être utile. Les chiffres posent problèmes car les sources sont souvent lacunaires et le panel pas assez large. Ils suffisent pour dégager de grandes idées.

Thèmes utiles pournotre programme :
-A travers les thèmes abordés, on voit combien le dernier quart du siècle a été le moment d’une rupture dans les conceptions de l’élite. Ce thème revient comme un leitmotiv mais ne fait pas l’objet d’un chapitre.
-Il définit ce que peuvent être les gens de bien dans ces petites villes : des nobles et des bourgeois à la mentalité nobiliaire. Il décrit leur sociabilité extravertidans laquelle l’honneur tient une place prépondérante.
-Il décrit la cohabitation entre réformés et catholiques qui s’affrontent mais ont beaucoup de points communs.

Première partie : Les élites urbaines et leurs comportements

Pays et villes de l’Agenais et du Condomois au XVIIe siècle
Le pays a une population d’environ 250 000 habitants vers 1670, dont 50 000 calvinistes. Agendomine avec ses 5 000 habitants. A l’autre bout de l’échelle de toutes petites villes de 600 à 1 500 habitants jouent le rôle de relais économique dans cet espace rural à l’habitat dispersé. Les échanges se font surtout par la voie fluviale.
Ce qui définit la ville, c’est d’abord les murailles, ensuite la composition sociale. La ville n’est pas le lieu de concentration des gagne-petit commeen Angleterre. Elle renferme une population de notables, nobles et officiers, hommes de robe en grand nombre, beaucoup de prêtres, qui assurent l’emprise de la ville sur le pays. Avec sa milice, la ville garde aussi une fonction militaire. Les troupes qui déferlent du Nord recrutent sur place, des fantassins, des nobles et des bourgeois à la recherche de gloire militaire voire de butin. Les villesaussi s’affrontent. Les clercs eurent un rôle considérable dans le milieu urbain pour la charité ou l’éducation.

Complexité et divisions de l’élite urbaine
La hiérarchie urbaine est fondée sur le degré d’estime. Dans ces villes, cela recoupe de toute façon la richesse. Au sommet on trouve bien sûr la noblesse ancienne, ensuite la bourgeoisie, avec les hommes de lois et tout ceux qui sontétabli, en enfin, la petite bourgeoisie composée du peuple qualifié. Il existe une ségrégation spatiale. Tout ce beau monde appartient à la Jurade, une assemblée délibérative extraordinaire qui donne les grandes orientations de l’administration. Plus la ville est petite, plus les petits ont des chances de se faire entendre. Des consuls sont élus pour l’administration quotidienne. Le premier consuldevait être noble. Elle fait front pour écarter les médiocres du consulat : petite-bourgeoise et représentants des paroisses pauvres.

La Jurade doit faire face aux intrusions royales qui lui fait perdre sa substance.

|Ex : la Jurade d’Agen : A cause des guerres de religion, la Jurade de cette ville de la Ligue catholique a acquis une grande autonomie. |
|En cas de crise, pendant la...
tracking img