Harcelement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1714 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
(Je n'ai pas réussie a mettre de grand 2)
Causes individuelles et managériales

Comment en arrive-t-on à harceler quelqu’un? Qu’est-ce qui amène une personne à en harceler une autre? Beaucoup considèrent avec fatalisme que le harcèlement moral est lié à la nature humaine, qu’il a toujours existé sur les lieux de travail et donc qu’il existera toujours.
Une approche plus raisonnable descauses du harcèlement implique une observation du problème sous des angles différents, l’angle psychologique qui prend en compte d’abord la personnalité des individus et de leur histoire, et l’angle organisationnel qui analyse essentiellement les règles de management.
S’il n’existe pas de profil psychologique type des victimes, il existe incontestablement des contextes professionnels favorables pourl'épanouissement du harcèlement. Ce ne sont pas seulement des milieux où règnent un fort niveau de stress et une mauvaise organisation mais ce sont surtout les pratiques de management peu claires, ou mêmes franchement perverses.
En effet, l’éclatement géographique des équipes pour casser les solidarités, le travail à flux tendu, les objectifs inatteignables qui mettent constamment le salarié enposition fautive, l’introduction massive de l’évaluation individuelle sous toutes ses formes (rapport d’activité, suivi d’objectif, contrôle de qualité,…) sont autant de techniques de management qui ont permis d’implanter de nouvelles formes de servitude.

Le refus de la différence.
Le harcèlement moral commence souvent par le refus d’une différence. Cela se manifeste par un comportement à lalimite de la discrimination, propos sexistes pour décourager une femme dans un service d’hommes, plaisanteries grossières à l’égard d’un homosexuel…
Lorsque ce refus vient d’un groupe, c’est qu’il lui est difficile d’accepter quelqu’un qui pense, agit différemment ou qui a l’esprit critique. Cela peut être aussi la situation d’une personne jugée moins performante et du coup mise de côté parcequ’elle ralentit la cadence ou donne une mauvaise image du service. C’est également le cas des personnes qui font du zèle lorsqu’elles arrivent dans un groupe qui jusqu’alors fonctionne bien sans trop d’efforts.
Les entreprises elles-mêmes ont des difficultés à supporter des salariés différents ou atypiques. Les procédés de harcèlement visent avant tout à casser ou à se débarrasser des individusqui ne sont pas conformes au système. A l’heure de la mondialisation, on cherche à fabriquer de l’identique, des clones, des robots interchangeables. Pour que le groupe soit homogène, on écrase celui qui n’est pas calibré, on annihile toute spécificité, qu’elle soit de caractère, de comportement, de sexe, de race… Formater les individus est une façon de les contrôler.
Le harcèlement moral est doncun des moyens d’imposer la logique du groupe.

L’envie, la jalousie, la rivalité.
Les sentiments de jalousie peuvent apparaître entre collègues, vis-à-vis de la hiérarchie, ou entre supérieur et subordonnés. Ces sentiments peuvent constituer un terrain favorable pour le développement du harcèlement.
Quand déjà on n’est pas sûr de soi, comment supporter d’avoir un subordonné plus diplômé ouplus performant, un collègue plus beau ou plus aimé? Ces sentiments sont souvent inavouables. Ne pouvant les dire, on agit et on essaie de casser l’autre afin de se rehausser et de réduire l’écart entre soi et ce qu’on imagine des autres.
La rivalité est un levier dont se servent assez cyniquement les entreprises. Pour se débarrasser de quelqu’un, on joue une personne contre une autre afin quel’une d’elle «choisisse» de s’en aller. Par exemple, on joue clairement les jeunes contre les vieux en valorisant les nouvelles équipes et en considérant les vieux comme dépassés.
Souvent, le processus de harcèlement, né de ces conflits entre collègues, est renforcé par l’incompétence des petits chefs. En effet, un grand nombre de responsables hiérarchiques ne sont pas des managers. Dans une...
tracking img