Harmonie du soir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (350 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Harmonie du soir

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir ;
Valse mélancolique etlangoureux vertige !

Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ;
Le violon frémit comme un cœur qu’on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grandreposoir.

Le violon frémit comme un cœur qu’on afflige,
Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s’est noyé dans son sangqui se fige.

Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige…
Ton souvenir en moi luit comme unostensoir !

Charles BAUDELAIRE, Les fleurs du mal, 1857.

I. Questions :

1. Quelle est la forme fixe employée. Justifiez votre réponse.
2. Quel est le mètre utilisé. Justifiez en faisant ledécoupage syllabique des vers 1, 6, 8 et 14.
3. Etudiez la rime du poème.
4. Etudiez le rythme des vers 1-2.

II. Les vers suivants contiennent des enjambements, des rejets ou descontre-rejets. Indiquez-les et dites l’effet qu’ils produisent.

"Le Loup, par ce discours flatté,
S’approcha. Mais sa vanité
Lui coûta quatre dents ; le Cheval lui desserra
Un coup ; et haut le pied.Voilà mon Loup par terre
Mal en point, sanglant et gâté." (Jean de La Fontaine)

"La distance et le temps sont vaincus. La science
Trace autour de la terre un chemin triste et droit." (Alfred deMusset)

"Si j’ai parlé
De mon amour, c’est à l’eau lente
Qui m’écoute quand je me penche
Sur elle ; si j’ai parlé
De mon amour, c’est au vent
Qui rit et chuchote entre les branches." (Henride Régnier)
-----------------------
[pic] CSI Keur Madior, une institution de référence Année Scolaire : 2010/2011

BP. 1933 / Mbour...
tracking img