Haussmanisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1153 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Haussmann et l’Haussmannisation

Au XIXème siècle les grandes villes ont du faire face à de grandes et subites mutations.
En effet la révolution industrielle a provoqué de profond bouleversement, tant au niveau de la population qu’au niveau de son agencement. Ainsi Napoléon III et Haussmann ont un rôle primordial dans ces transformations. Nous verrons donc dans un premiertemps la situation critique du Paris au XIXème, puis examinerons le projet Haussmannien « Paris embellie, Paris agrandie, Paris assainie ».

I - Paris, une situation critique au XIXème siècle

a) La soudaine transformation de Paris

- Ville médiéval, muraille, Paris faisait un tiers de la ville actuelle
- Révolutions industrielles, surpopulation
- Chemin de fer conséquenceapparition d’une agglomération Parisienne. 1836, elle compte 1 million d'habitants, 2 millions en 1866, 3 millions en 1886, 4 millions d'habitants en 1904
- Mouvement migratoire jusqu’alors inconnu, exode rurale, population très pauvre qui s’installe là où les loyers sont les moins chers, conséquence paupérisation de zone entière dans paris et ses banlieues.
- La littérature exprimera lesinquiétudes liées à cette brutale mutation : Notamment avec Victor Hugo dans Notre Dame de Paris (1831), Les Misérables (1862). Il évoque la crainte biologique de l'entassement dans des taudis, la faiblesse morale des pauvres et des ouvriers face à ces nouvelles conditions, l’assimilation "classe laborieuse / classe dangereuse".

b) Des tentatives de rénovation

- Début XIXème :Napoléon Ier veut faire de Paris la capitale de l’Europe dans un style romain : projet de détruire l’ancien Paris et d’améliorer la circulation.
- Quelques travaux réalisés : construction de la rue de Rivoli, dégagement de la façade du palais du Louvre. Deux passerelles sont construites, le pont Saint-Louis et le pont des Arts, les ponts d'Austerlitz et d'Iéna. Le canal Saint-Martin, lescanaux de l'Ourcq et de Saint-Denis, ainsi que les bassins de la Villette et de l'Arsenal sont creusés.
- Goût de Napoléon pour les monuments : l'Arc de Triomphe du Carrousel est construit dans la cour du Louvre, édification de la colonne Vendôme sur le modèle de la Colonne Trajane à Rome, travaux de l'Arc de Triomphe des Champs-Élysées sont entamés.

c) La fin de la seconderépublique
- Après la chute de l'Empire, la monarchie est rétablie. 1830 insurrections de trois jours : Charles X est chassé du trône. Louis-Philippe, un roi qui a adopté certains aspects républicains, lui succède. -1839: commission municipale, examine le centre de Paris, le vieux Paris médiévale provoque le dégoût. Primauté des travaux donnés à lacirculation car réseaux de circulation incohérent. Les gares construites des 1841 sont enclavées et mal reliées au centre ville. -Trois préfets de la Seine (Chabrol 1812-1833, Rambuteau 1833-1848, Berger 1848-1853) nommés directement par le roi commencent les travaux : 175 rues sont ouvertes à Paris entre 1815 et 1848. -En 1848,Louis- Philippe est renversé à son tour. La Seconde République dure (4ans). Le futur Napoléon III, neveu de l'Empereur, y met fin par un coup d'État en décembre 1851.

II- « Paris embellie, Paris agrandie, Paris assainie », le projet d’Haussmann.

a) La volonté de Napoléon III

- Relier les gares, trouer les vieux quartiers, établir une grande croisée Nord-Sud / Est-Ouestau centre de Paris, et il veut des jardins, comme il en a vu à Londres où il a vécu en exil.
- Donner à Paris un prestige, faire de Paris la capitale des capitales,
- Détruire les rues sinueuses afin d’éviter de nouvelles barricades. Contrôler le peuple Parisien.
- Faire de la place pour les grands magasins, (Le Bon Marché, les Magasins du Louvre, le Printemps).
- Traiter le problème de...
tracking img