Hdic

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1.
Ce qui est mal c’est ce que je veux. Donc je suis coupable. La pensée freudienne culpabilise la société. Si on culpabilise quelqu’un, alors on peut l’influencer, il est ànotre main
D’après Deleuze, la société capitaliste s’appuie sur Freud pour culpabiliser les inconscients
Il pet donc y avoir un détournement de nos flux de désir car nosinconscients sont docilisés
 
2.
La maladie est la schizophrénie
Selon Deleuze et Guattari, je ne suis pas moi même quand je travaille, je crois satisfaire mon désir enachetant les objets de la société de consommation : je suis donc séparé de moi même
La société est schizophrénisée et c’est la faute à Freud. Car nos flux de désir sont détournéset contrôlé ce qui amène que l’on achète en croyant satisfaire son désir sans réaliser qu’on le fait sous pression, on est donc pas nous même, on est donc schizophrène
 
3.Situationnisme : Relayer les puissances révolutionnaires politisées considérées comme pourries et déviées, aussi dangereuse pour les libertés de l’individu
- Viequotidienne : C’est la somme des instants où il m’est permis de vivre librement dans l’adéquation de mon rapport au monde
- Survie : C’est au sens éthique d’un mieux vivre idéal. Lavie qui est par dessus ma vie comme modèle de ma vie
- Spectacle : L’être de la vie quotidienne n’est pas seulement sacrifier à une frénésie de l’avoir mais à une nécessité deparaître qui déborde sur toute la conscience
 
4. Libéralisation du corps au 20ème siècle
 
5.
Traite ça d’événement symbolique
« Tel est l’esprit du terrorisme : nejamais attaquer le système en terme de rapport de force, défier le système par un don par lequel il ne peut pas répondre sinon par sa propre mort et son propre effondrement »
tracking img