Hegel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (451 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans ce texte, Hegel distingue l’homme des autres espèces du monde, comme les animaux. En effet alors que l’animal est chez lui dans la nature, l’homme doit s’adapter ou plutôt adapter la nature àses besoins. L’homme travaille alors. Mais ce que nous dit Hegel, l’homme imite la nature dans son travail en pensant créer quelque chose. Le travail de l’homme n’est plus propre à lui-même car ils’est inspirer de la nature. Ainsi nous pouvons dégager de ce texte une problématique : Pourquoi l’homme imite-t-il la nature ? Nous pouvons distinguer trois mouvements argumentatifs qui nous permettent dedonner certaines réponses à notre problématique. Le premier mouvement (l. 1 à 10)


Tout d’abord le texte comme par une question « Quel but l’homme poursuit-il en imitant la nature ? » (l.1). Onpeut dire que c’est le problème du texte. Ainsi Hegel nous guide dans sa thèse. Dès la première ligne, la première phrase, nous savons se que l’auteur va nous expliquer. Il pose ainsi une question quimet en relation l’homme et la nature qui ne sont pas d’emblée en harmonie. L’homme doit alors fournir un travail pour s’adapter ou adapter la nature à ses besoins en transformant la nature. MaisHegel, dans sa question, nous dit que l’homme imite la nature. Il répond ensuite à cette question, est ainsi nous explique comment et pourquoi l’homme imite la nature. Selon lui, quand l’homme imite lanature, l’homme se met à l’épreuve lui-même. Il veut se montrer qu’il est capable de réussir tout seul. Cela lui permet « de montrer son habileté » (l. 2), c'est-à-dire que l’homme a un certain savoirqui peut être acquis, en cours d’acquisition ou bien inné. En effet certaines personnes possèdent des talents dès leur naissance. L’homme peut alors « se réjouir d’avoir fabriqué quelque chose » (l.2),il peut se satisfaire du résultat de ces actions. Il fabrique alors quelque chose de ces propres mains. Il peut donc être fier de lui. Cependant cet objet a « une apparence naturelle » (l.2)....
tracking img