Hemisphere dans une chevelure

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1183 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un hémisphère dans une chevelure
les variations métaphoriques de la chevelure.
l'idéalisation de la femme par le parfum.
l'évocation du souvenir entre concentration et vaporisation.

Les variations métaphoriques de la chevelure.
a) la quête de la poésie dans le poème en prose.
Dans la citation de la préface des Petits Poèmes en Prose c'est surtout une idée de musicalité et de mouvement quise dégage. (mouvements, ondulations, soubresauts) Baudelaire est à la recherche d'un mouvement particulier dans ce poème.
Réfléchissez un instant sur la comparaison des titres La chevelure et Un hémisphère dans une chevelure. N'oubliez jamais de lire et d'étudier les titres dans vos commentaires, ils sont souvent porteurs de sens.
Ici : articles indéfinis, on va donc vers quelque chosed'inconnu. De même le terme « hémisphère » est très vaste. Les cheveux de la femme sont presque présentés comme un miroir concentrique du monde.
Le mouvement du texte est aussi construit sur une idée de circularité, par exemple: il s'ouvre et se ferme sur une adresse à la femme « laisse-moi ».
dans la chevelure, les cheveux son bleus, dans une hémisphère dans une chevelure c'est « l'espace » qui « estplus bleu et plus profond ».
b) les variations métaphoriques de la chevelure.
Savez-vous comment s'appelle, notamment au 16ème siècle, un poème qui fait l'éloge d'une partie du corps ? Un Blason. Ici, la femme est appréhendée par synecdoque: elle est d'abord rendue présente par quelque chose d'impalpable. Quoi ? Son parfum.
par le biais d'une gradation puisque l'on passe de l'image des cheveux« source » à celle des cheveux « mer », et des cheveux « océan ». Regardez dans le poème « la chevelure » la référence à la « mer d'ébène ».
Les cheveux sont aussi implicitement comparés à un jeune oiseau (cf. « les rivages duvetés de ta chevelure ».
la métaphore baudelairienne : rendre compte d'une totalité et allier les contraires.
Est-ce que vous ne remarquez pas la répétition d'un certain motqui insisterait justement sur l'idée d'une totalité ? Il s'agit du mot « tout », exemple: « tout mon visage » « tout ce que je vois ! Tout ce que je sens ! Tout ce que j'entends dans tes cheveux », le rythme est ternaire:
La femme en ne dévoilant qu'une partie d'elle même (ses cheveux) est une promesse de totalité.
« l'océan de ta chevelure » c'est l'eau, « l'ardent foyer de ta chevelure »,c'est le feu; ou encore : ardent foyer (lumière) à distinguer de « nuit de ta chevelure »
Le poète ne se contredit pas, il fait coexister les contraires pour créer du nouveau ; cf. le titre Spleen et Idéal dont on a déjà parlé. C'est bien Spleen et Idéal et non pas « ou Idéal », l'un ne va pas sans l'autre.

L'idéalisation de la femme et du paysage grâce au parfum.
a) l'omniprésence du parfum.Dès la première lecture, on constate que le poème de Baudelaire est saturé de références olfactives.
avoir accès à l'odeur de la femme parce que Baudelaire a fortement conscience que le parfum va engendrer un voyage intérieur. Le parfum va créer en fait un temps idéalisé, hors du temps: moment béni de la contemplation. Le poète est à la fois acteur (en respirant) et spectateur (en voyant).
lathéorie des correspondances.
« les parfums, les couleurs et les sons se répondent » dans « Correspondances », c'est exactement la même idée que dans notre poème « tout ce que je vois, tout ce que je sens, tout ce que j'entends », dans ce rythme ternaire, l'odorat est en deuxième position, donc en place centrale.
le lien entre l'odorat et l'ouïe est clairement établi. Je vous laisse chercher lesréférences à la musique.
b) un paysage idéalisé pour échapper à la réalité triviale.
Quand Baudelaire nous parle de « l'atmosphère parfumée par les fruits, par les feuilles et par la peau humaine » c'est plus un rêve de paysage qu'un paysage réel.
Donc quand Baudelaire nous parle de « pots de fleurs et de gargoulettes rafraîchissantes » on est dans le cliché. C'est encore plus flagrant quand il...
tracking img