Henaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (280 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
D
ans son Essai sur l’inégalité des races humaines, Arthur
de Gobineau (1816-1882) affirme la supériorité de la
«race» blanche porteuse d’une aptitude civilisatrice.Pour
Francis Galton (1822-1911), il y a quelques «races» au
sommet qu'il faut à tout prix protéger de la «pollution» par
la lignée inférieure. Au siècle dernier, leracisme «scien-
tifique» se développe avec force et atteint son apogée avec
le nazisme. S’appuyant tendancieusement sur les travaux
de Charles Darwin, on prétend quel’inégalité des «races»
est biologiquement et génétiquement fondée.
Aujourd’hui, le racisme emprunte d’autres visages. Selon
le sociologue Pierre-André Taguieff, le racismen’est plus
reconnaissable aux formes qui faisaient de lui la bête
immonde, aspects haineux et volontiers provocants. Il peut
se manifester, ajoute-t-il, sous des habits plusrespectables
que sont la tolérance et le respect de la différence si bien
qu’il devient très difficile d’en décoder le langage. Le
racisme peut également se nourrird’attitudes et de com-
portements, de croyances et de valeurs qui prédisposent au
rejet de l’Autre tels l’ethnocentrisme, la xénophobie et
l’ethnicisme.
Il est pourtantbien démontré que le racisme est une
construction sociale et, comme l’a écrit le généticien Albert
Jacquard, la notion de «race» elle-même est scientifiquement
sansfondements. Les recherches des vingt dernières années
sur l’ADN ont d’ailleurs montré qu’en moyenne 99,9 pour
cent des caractéristiques génétiques de tous les humains surterre sont identiques et que la différence de couleurs de peau
est attribuable à l’adaptation, au cours de l’histoire, de
l’humain à des environnements variés.
tracking img