Heritage greque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2249 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I- GENERALITES
Les Grecs de l'époque classique, aux 5e et 4e siècles avant J-C, étaient organisés en cités. Ce terme, en grec polis, désigne un Etat, avec son organisation sociale, économique, politique, religieuse et culturelle. Il en existait alors plus de 300 cités en Grèce. Elles étaient indépendantes (les Grecs utilisaient généralement la formule «libres et autonomes») et différentes, maistoutes partageaient des valeurs communes. Les détenteurs des droits politiques étaient les politai (citoyens), dont une grande partie de la population était exclue. Ces règles d'organisation de la polis étaient désignées par le mot politeia (régime politique, constitution). La cité la mieux connue et la plus étudiée est Athènes. C'est à partir de son exemple que nous entrons dans la cité grecque.Pour définir la cité grecque, il faut en avoir en mémoire trois éléments essentiels :
- La cité est d'abord un groupe d'hommes libres, et il s'agit bien d'hommes par opposition aux femmes. Seuls ces hommes possèdent les droits politiques; ils constituent une communauté. Lorsqu'ils fondèrent leurs nombreuses colonies hors de Grèce au cours des 8e, 7e et 6e siècles av. J-C, il s'agissait biend'une partie de la cité, ses citoyens et ses règles d'organisation, qui partaient s'installer outre-mer.
- La cité, c'est ensuite la ville, désignée par le mot asty, par opposition à la campagne. La ville avec ses bâtiments civiques et religieux, installés dans des lieux choisis très précisément.
- La cité, c'est enfin le territoire autour de la ville, la campagne (chôra), plus ou moins vaste,méticuleusement occupée et balisée. C'est cette campagne qui par sa terre fait les citoyens.
Cet ensemble ville-campagne est plus ou moins strictement délimité, les confins de la cité, ses limites, ses frontières sont toujours la cité et ne sont plus tout à fait la cité, c'est une zone disputée et revendiquée, une zone mal définie et source tout à la fois de culte et de combats.
La ville
La ville(asty) s'oppose à la campagne (chôra). C'est l'espace construit par opposition à l'espace cultivé. Elle ne compose qu'un élément du territoire de la cité. Elle comporte habituellement un certain nombre de lieux bien spécifiques répondant aux fonctions politique, militaire, religieuse, économique. Elle est entourée de remparts protecteurs. C'est bien sûr Athènes qui offre, à l'époque classique,l'exemple le plus développé de la ville grecque.
L'Agora
C'est la place du marché, le lieu de rencontre. L'assemblée des citoyens peut s'y réunir faute de lieu spécifique. On y trouve des temples et autels, des sanctuaires. Les bâtiments politiques ne sont pas éloignés. A Athènes, l'Agora est le centre de la ville, entourée de portiques. La ville abrite les bâtiments publics et politiques: le siège duConseil, les tribunaux, les gymnases, les palestres, le théâtre.
L'acropole
C'est la ville haute. Construite sur une hauteur, elle surplombe le reste de la ville, abrite des sanctuaires, parfois les plus importants, et offre un refuge en cas de besoin. Dans certaines villes, l'acropole est installée sur une colline très haute, éloignée et difficile d'accès comme à Argos ou à Corinthe; parfoisla ville propose deux acropoles: Argos encore, ou Mégare.
La campagne
La campagne (chôra), c'est le territoire plus ou moins vaste qui entoure la ville. La chôra s'oppose à l'asty et la complète en même temps: ce sont les deux éléments spatiaux, en réalité indissociables, qui composent le territoire de la cité. Dans la chôra se trouvent les terres cultivées, les fermes et autres bâtimentsagricoles. Mais ce n'est pas un espace désert pour autant, les villages y sont nombreux. Elle abrite ainsi une part très importante de la population de la cité.
Elle est donc l'espace par excellence de l'activité agricole, celui du monde des paysans qui possèdent et labourent la terre, sèment et récoltent ce qui fait vivre (en partie) la cité. Le petit paysan, à Athènes en particulier, incarne...
tracking img